L'indice genevois responsable du recul de la conjoncture en Suisse romande

jeudi, 21.03.2019

L'indice conjoncturel CREA pour la Romandie perd 0,5 point au 1er trimestre 2019. Il se stabilise par la suite au 2e trimestre en ne reculant plus que de 0,1 point.

L'indice genevois est en grande partie responsable du recul de l'indice romand.(Keystone)

L'indice conjoncturel CREA pour la Suisse romande perd 0,5 point au 1 er trimestre 2019, son écart de production par rapport à l'équilibre se réduisant à +0,5%. Il se stabilise cependant au 2e trimestre en ne reculant plus que de 0,1 point. Son écart par rapport à la valeur suisse devient un peu plus important au 2e trimestre, avec −0,3 point.

Genève en recul

L'indice genevois est cette fois-ci en grande partie responsable du recul de l'indice romand. En effet, l'indice genevois chute de 2 points au 2e trimestre par rapport au dernier trimestre observé et, ayant le poids le plus important dans l'indice romand, il impacte négativement ce dernier.

Vaud, Fribourg, et le Jura se replient

Les indices vaudois, fribourgeois et jurassien voient également leur indice se replier, mais moins.

Neuchâtel et le Valais en hausse

En revanche, les indices neuchâtelois et valaisan enregistrent une hausse, de 1,5 point pour l'indice valaisan. Ces deux indices empêchent ainsi un recul plus marqué de l'indice romand.

Indices industriels en dégradation

Les indices industriels du KOF pour le 4 e trimestre confirment l'évolution susmentionnée. les indices pour le canton de Genève se sont nettement dégradés en fin d'année, en particulier la marche des affaires et l'entrée des commandes, même si l'on note une certaine stabilisation en début d'année 2019. La marche des affaires est restée positive au 4e trimestre de 2018 pour les autres cantons romands.

En revanche, en début d'année 2019, les signes sont un peu plus négatifs. La plupart des cantons romands voient leurs indices se replier, mais restent positifs.

Pour la Romandie dans son ensemble, les activités devraient certes se replier, mais avec un taux de croissance dépassant toujours le taux de croissance d'équilibre, du moins à court terme.

Dynamisme dans la construction 

Dans le secteur de la construction et pour l'ensemble de la Romandie, les perspectives pour le début de l'année se sont à nouveau améliorées. L'entrée des commandes a progressé de 36% au 4 e trimestre, en base annuelle, et les réserves de travail de 7,3%. Les projets de construction pour les mois à venir ont augmenté de 25%. Les activités de construction devraient ainsi redevenir plus dynamiques dans les mois à venir pour l'ensemble de la Romandie, ce qui n'empêche pas que l'on notera des différences régionales.

Exportations romandes en augmentation

Les exportations romandes ont augmenté en valeur de 3,8% au 4e trimestre, sous l'impulsion des exportations fribourgeoises, neuchâteloises et valaisannes, les autres cantons ayant enregistré des baisses. On note en particulier que les exportations genevoises, constituant 34% des exportations romandes, se sont nettement repliées au fil des trimestres.

Les premières estimations pour le début de l'année 2019 laissent penser que les exportations romandes devraient subir les effets du ralentissement des activités observées au niveau mondial.






 
 

AGEFI



...