Edmond de Rothschild (Suisse): l'exécution de l'OPA prévue le 11 juillet

mardi, 23.04.2019

L'exécution de l'OPA de la Banque Edmond de Rothschild (Suisse) devrait intervenir le 11 juillet, un mois après l'annonce du rachat.

La banque sera décotée de la Bourse suisse à la fin du 3e trimestre. (Keystone)

La période de l'offre publique d'acquisition de la Banque Edmond de Rothschild (Suisse), qui sera décotée pour passer à 100% en mains familiales, s'ouvrira le 9 mai pour se terminer le 6 juin. L'exécution devrait intervenir le 11 juillet, selon les détails publiés mardi, un mois après l'annonce du rachat.

La banque sera décotée de la Bourse suisse à la fin du 3e trimestre. Le prospectus de l'offre publique d'acquisition pour toutes les actions au porteur en mains du public indique, comme prévu, que 100% du capital d'Edmond de Rothschild (Suisse) sera détenu par la holding Edmond de Rothschild.

Lors de l'annonce du rachat, le couple formé de Benjamin et d'Ariane de Rothschild détenait via la holding qui chapeaute le groupe déjà un peu plus de 83% du capital de la banque.

>> Lire aussi: Edmond de Rothschild (Suisse) se retire rationnellement de la Bourse

Le prix proposé pour le rachat de la totalité des parts se monte à 17'945 francs par action, soit 15'550 francs par titre, après déduction du dividende de 2445 francs brut par action dont la distribution sera soumise à l'aval des actionnaires le 26 avril, précise le communiqué.

La valeur nette de l'offre de reprise pour l'ensemble des actions au porteur en main du public atteint ainsi 87,7 millions de francs.

Comme annoncé le 13 mars, l'opération vise à clarifier les structures afin de répondre de manière "plus agile à l'évolution de la banque privée".

Un comité composé de deux membres a été formé au sein du conseil d'administration de Edmond de Rothschild (Suisse) aux fins d'examiner l'offre et de rédiger le rapport prescrit par la loi. Les autres membres du conseil se sont récusés en raison de leurs liens avec Edmond de Rothschild Holding.

Le rachat concrétise la volonté d'Ariane de Rothschild de créer une entité "solide et unifiée, bénéficiant d'un nom unique et distinctif". Tête de pont des activités bancaires, Edmond de Rothschild (Suisse) intégrera son éponyme Edmond de Rothschild (France), axée sur la gestion d'actifs alors que la Suisse est centrée sur la banque privée.

Cette reprise s'accompagne du départ du directeur général (CEO) de la banque, Emmanuel Fiévet, remplacé dès le 14 mars par le Français Vincent Taupin. (awp)






 
 

AGEFI



...