Banque Wir: pots-de-vin de plus de 700.000 francs pour l'ex-directeur luganais

lundi, 19.09.2016

L'ex-directeur de la succursale de Lugano de la banque Wir, Yves Wellauer, aurait touché plus de 700.000 francs à titre de récompense pour plusieurs financements octroyés à des entreprises.

L'ex-directeur n'aurait jamais rien demandé directement en échange de l'octroi de ces crédits, mais se serait vu gratifier de récompenses pécuniaires sous diverses formes, pour un montant cumulé dépassant 700.000 francs.

L'ex-directeur de la succursale de Lugano de la banque Wir, Yves Wellauer, aurait touché plus de 700.000 francs à titre de récompense pour plusieurs financements octroyés à des entreprises. C'est ce qu'affirme le "Caffè della domenica" sur la base de sources proches de l'enquête. Les "commissions" auraient été transférés moyennant de fausses factures sur les comptes de sociétés dont les titulaires étaient des proches de l'accusé.

Contacté lundi par AWP, un porte-parole de la coopérative bancaire bâloise n'a pas souhaité commenter les détails d'une procédure en cours. "Nous sommes en contact régulier avec le ministère public de Lugano et souhaitons que toute la lumière soit faite sur cette affaire", a-t-il assuré, confirmant par ailleurs que la banque avait déposé plainte contre son ancien directeur.

Ce dernier, qui n'aurait nié ni les factures ni les montants incriminés, reproche à son tour à son ex-employeur d'avoir fait preuve de négligence en omettant d'effectuer les contrôles précis sur les risques, les fonds propres nécessaires et la viabilité financière des opérations immobilières pour lesquelles les crédits avaient été octroyés.

L'ex-directeur avait été entraîné dans la chute d'Adria Costruzioni et incarcéré d'octobre 2015 à février 2016. Il est actuellement prévenu, au même titre que les dirigeants de l'entreprise de construction, d'escroquerie, gestion déloyale, faux dans les titres et faillite frauduleuse.

Revenant sur le parcours de M. Wellauer, le "Caffè" a indiqué que lorsque celui-ci a rejoint la banque Wir en 2006, la succursale luganaise gérait à peine quelques dizaines de millions en crédits hypothécaires. Sous sa direction, ceux-ci ont dépassé le demi-milliard de francs.

Le dominical tessinois rapporte que les montants accordés à Adriano et Filippo Cambria, propriétaires d'Adria, se montent à 100 millions de francs, et que les promoteurs Stefano Barone et Francesco Antonietti ont des positions hypothécaires dépassant 150 millions auprès de la banque.

L'ex-directeur n'aurait jamais rien demandé directement en échange de l'octroi de ces crédits, mais se serait vu gratifier de récompenses pécuniaires sous diverses formes, pour un montant cumulé dépassant 700.000 francs. Il aurait également invité au moins un client à effectuer un "petit cadeau" à un collaborateur de Banque Wir à Bâle. - (awp)


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 

...