L'euro stable face au dollar, le risque géopolitique s'estompe

lundi, 11.09.2017

L'euro se stabilisait lundi face au dollar, le billet vert profitant d'un apaisement des craintes du marché concernant l'ouragan Irma et les tensions géopolitiques avec la Corée du Nord.

L'Euro est monté jusqu'à 1,2024 dollar lundi vers 11 heures. (Kestone)

Vers 11 heures, la monnaie unique européenne valait 1,2024 dollar, contre 1,2030 dollar vendredi vers 21 heures. Elle était montée vendredi en séance jusqu'à 1,2092 dollar, son plus haut niveau depuis janvier 2015.

Le devise européenne progressait face à la monnaie nippone, à 130,33 yens contre 129,72 yens vendredi soir.

Le dollar aussi montait face à la devise japonaise, à 108,40 yens, contre 107,83 yens vendredi soir.

"Le dollar est en légère hausse contre la plupart des grandes monnaies, car l'ouragan Irma s'affaiblit après avoir frappé la Floride ce week-end. Selon certaines estimations, les dégâts devraient représenter 50 milliards de dollars, contre 192 milliards de dollars estimés précédemment", a souligné Ipek Ozkardeskaya, analyste chez London Capital Group.

Les ouragans qui s'abattent sur les côtes américaines pourraient rendre la Réserve fédérale américaine (Fed) prudente sur le rythme de hausse de ses taux directeurs, si l'impact économique de ces catastrophes naturelles était particulièrement élevé.

"Du côté de la Corée du Nord, le pays n'a pas fait de nouvel essai nucléaire, ce qui a poussé les investisseurs vers les actifs plus risqués et leur a fait délaisser les valeurs refuge que sont le franc suisse, le yen et l'or", a ajouté Hussein Sayed, analyste chez FXTM.

L'euro a encore été soutenu vendredi face au dollar à la suite des propos tenus la veille par Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne. Il a annoncé que l'institution déciderait à l'automne, probablement lors sa réunion d'octobre, de la nouvelle orientation de sa politique monétaire.

Sur fond d'économie en meilleure forme en zone euro, la BCE pourrait s'engager sur le chemin d'un resserrement monétaire et réduire son vaste programme d'achat d'actifs, ce qui rendrait la monnaie unique plus attractive.

Le billet vert avait aussi été affecté en fin de semaine par une série d'indicateurs économiques sans éclat aux États-Unis, en particulier sur l'inflation et par le fait que les cambistes semblent avoir abandonner l'espoir d'un nouveau relèvement des taux directeurs de la Réserve fédérale américaine (Fed) d'ici la fin de l'année, qui aurait soutenu le billet vert.

La Fed risque d'attendre d'en savoir plus sur les conséquences économiques des ouragans qui ont frappé à répétition le sud des États-Unis avant de prendre des décision, selon les analystes.
Vers 9 heures, la livre britannique se stabilisait face à la monnaie unique européenne, à 91,15 pence pour un euro, ayant atteint son plus fort niveau depuis trois semaines à 90,95 pence vers 7 heures, et se stabilisait également face au dollar, à 1,3191 dollar pour une livre.

La devise suisse baissait face à l'euro, à 1,1405 franc suisse pour un euro, ainsi que vis-à-vis du billet vert, à 0,9486 franc suisse pour un dollar.

La devise chinoise valait 6,5240 yuans pour un dollar contre 6,4944 yuans pour un dollar vendredi à 15h30.

L'once d'or s'échangeait pour 1.338,47 dollars, contre 1.346,25 dollars au fixing de vendredi soir.
Le bitcoin reculait face au dollar à 4.194,80 dollars contre 4.247,55 dollars vendredi soir.(awp)


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01


...