L'euro retombe face au dollar dans un marché inquiet

lundi, 04.05.2020

L'euro retombait lundi face au dollar, après avoir progressé la semaine dernière et alors que les derniers propos de l'administration américaine à l'égard de la Chine inquiète les investisseurs.

Lundi matin, l'euro perdait 0,30% face au billet vert, à 1,0948 dollar. La semaine dernière, il avait progressé d'environ 1,5%.(keystone)

L'euro retombait lundi face au dollar, après avoir progressé la semaine dernière et alors que les derniers propos de l'administration américaine à l'égard de la Chine inquiète les investisseurs.

Vers 09H00 GMT (11H00 HEC), l'euro perdait 0,30% face au billet vert, à 1,0948 dollar. La semaine dernière, il avait progressé d'environ 1,5%.

Les monnaies qui font office de valeurs refuges, en particulier le dollar et le yen, "ont progressé dans la nuit, tirées par une baisse d'appétit des investisseurs pour le risque" a souligné Lee Hardman, analyste pour MUFG.

Selon lui, ce regain d'aversion pour le risque s'explique "par les nouveaux propos de l'administration Trump ce week-end blâmant la Chine pour la propagation" de la pandémie de Covid-19.

Après avoir déjà menacé la semaine dernière la Chine de taxes punitives, les Etats-Unis ont encore durci le ton dimanche en affirmant disposer d'un "nombre significatif de preuves" que le nouveau coronavirus provient d'un laboratoire de la ville de Wuhan, berceau de la pandémie.

"Une nouvelle guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine" est "la dernière chose que les investisseurs souhaitent en ce moment", a réagi Hussein Sayed, analyste pour FXTM.
La prudence était également de mise au moment où le déconfinement s'amorce en Europe.
"Si le nombre de cas commence à grimper et que la courbe se redresse, il y a de fortes chances de revenir à une nouvelle phase de confinement", ce qui serait très négatif pour l'environnement économique, a alerté M. Sayed.

Par ailleurs, cette semaine, les investisseurs prendront connaissance du rapport mensuel sur l'emploi aux Etats-Unis pour le mois d'avril, le premier à prendre intégralement en compte l'impact du confinement.(AWP)






 
 

AGEFI



...