L'euro se stabilise face au dollar

lundi, 10.07.2017

L'euro reste stable face au dollar qui reste soutenu par des chiffres sur l'emploi américain en nette hausse au mois de juin.

L'euro reste stable face au dollar qui reste soutenu par des chiffres sur l'emploi américain en nette hausse au mois de juin.

 malgré une modeste progression des salaires.
Vers 06H00 GMT (08H00 HEC), l'euro valait 1,1404 dollar contre 1,1400 dollar vendredi vers 21H00 GMT et 14,23 dollar dollar jeudi soir.

La monnaie européenne montait face à la devise nippone, à 130,26 yens pour un euro contre 129,86 yens vendredi soir, restant sur un plus haut en près de 17 mois.
Le billet vert gagnait aussi du terrain face à la devise japonaise, à 114,22 yens pour un dollar contre 113,91 vendredi.

L'euro affichait une relative stabilité sur les marchés asiatiques lundi, au début d'une semaine dépourvue d'événement macroéconomique dans la zone euro, notait Stephen Innes, courtier chez Oanda.

De son côté, le dollar continuait à tirer profit du dernier rapport sur l'emploi américain.
"Les chiffres sur l'emploi américain, vendredi, ont laissé les marchés un peu mitigés pris entre une hausse surprise" des créations d'emplois et "une baisse inattendue" des salaires, a relevé Ray Attrill, stratégiste auprès de la National Australia Bank.

Si l'économie américaine a créé 222.000 emplois le mois dernier, plus que ce qu'attendaient que les analystes, l'augmentation des rémunérations est restée faible, le salaire horaire moyen n'augmentant que de 4 cents à 26,25 dollars. Cela représente à peine 0,2% sur le mois et 2,5% sur l'année, guère au-dessus de l'inflation (1,9% sur un an, selon l'indice CPI).

L'absence de remontée significative des salaires ne semblent pas plaider en faveur d'une autre augmentation des taux d'intérêt au second semestre, selon Omer Esiner de Commonwealth Foreign Exchange.
Le compte-rendu de la dernière réunion du Comité de politique monétaire de la Fed, publié mercredi, a montré des divisions sur le calendrier à adopter sur un resserrement de la politique monétaire.

"Mais le chemin vers la normalisation n'est pas seulement l'histoire de la Fed", a fait valoir Stephen Innes.

Après des propos plutôt optimistes sur les perspectives économiques de la zone euro de Mario Draghi fin juin, le compte-rendu de la dernière réunion de la BCE publié jeudi a confirmé un changement d'environnement, même si l'institution de Francfort conserve pour le moment sa politique accommodante.

La banque centrale a en effet envisagé d'expliciter plus clairement qu'elle se dirigeait progressivement vers un resserrement monétaire, avant d'y renoncer par "prudence", selon le document.
De son côté le yen continuait de pâtir des commentaires de la Banque du Japon (BoJ), qui a réitéré, la semaine passée, son engagement à garder les rendements sur les taux d'emprunt à long terme du Japon près de zéro.

"La BoJ reste seule à suivre une politique accommodante face aux autres banques centrales qui cherchent des stratégies de sortie", a souligné Masakazu Satou.
Vers 06H00 GMT, la livre britannique progressait face à la monnaie européenne, à 88,39 pence pour un euro, comme face au dollar, à 1,2902 dollar pour une livre.

La monnaie suisse se stabilisait face à l'euro, à 1,0994 franc pour un euro comme face au dollar, à 0,9640 franc pour un dollar.

La devise chinoise valait 6,8019 yuans pour un dollar, contre 6,8057 yuans pour un dollar vendredi à 15H30 GMT.(awp)


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...