L'euro reste ferme face au dollar

mercredi, 02.08.2017

L'euro restait ferme mercredi face au dollar, lequel était toujours sous pression en raison de l'incertitude politique aux Etats-Unis et des doutes quant à une prochaine hausse des taux de la Fed.

Le cours du dollar assombri par la politique américaine.

Vers 11 heures, l'euro valait 1,1857 dollar, contre 1,1802 dollar mardi vers 23 heures. Il est monté jusqu'à 1,1868 dollar vers 10h30, son plus haut niveau depuis janvier 2015.

La monnaie européenne montait face à la devise nippone, à 131,32 yens pour un euro contre 130,27 yens la veille. Elle a progressé jusqu'à 131,40 vers 10h30 un plus haut depuis février 2016.

Le billet vert grimpait face à la devise japonaise, à 110,75 yens pour un dollar contre 110,39 yens mardi soir.

L'euro s'appréciait depuis le début de la semaine du fait de l'affaiblissement du dollar face à la situation politique aux Etats-Unis qui s'ajoute aux interrogations sur la vigueur de l'économie américaine.

"Les inquiétudes portant sur les problèmes personnels de Donald Trump à la Maison Blanche ont enfoncé un peu plus le dollar", relève Jasper Lawler, analyste chez London Capital Group.

L'éviction surprise en début de semaine du directeur de la communication de la Maison-Blanche Anthony Scaramucci soulevait des questions sur la capacité de Donald Trump à mener à bien sa politique, notamment sur les questions économiques.

"La perte de confiance à Washington dans la capacité de Trump à conduire ses réformes fiscales et la relance budgétaire sur lesquelles le marché a beaucoup parié fait craindre de nouvelles dépréciations du billet vert", explique Lukman Otunuga, analyste chez FXTM.

Ces incertitudes politiques interviennent au moment où le doute s'installe sur la solidité de l'économie américaine, alimentées encore mardi par des indicateurs américains "mitigés", entre une inflation "solide" et des chiffres sur les dépenses et revenus des ménages "assez timides", avait jugé Erik Nelson, de Wells Fargo.

Mercredi, les analystes suivront les chiffres de l'emploi dans le secteur privé aux Etats-Unis, établis par ADP.

Du fait de ces indicateurs peu encourageants, "les investisseurs pensent que la Réserve fédérale ne devrait probablement pas relever ses taux d'ici la fin de l'année", rappelle David Madden, analyste chez CMC Markets.

L'économie américaine semble faire moins bonne figure que celle de la zone euro, dont la croissance a atteint 0,6% au deuxième trimestre, selon des chiffres publiés mardi.

L'agenda sera peu fourni mercredi en zone euro, le marché devant se contenter de l'évolution des prix à la production industrielle, en baisse de 0,1% en juin selon Eurostat.

Vers 11 heures, la monnaie britannique baissait face à l'euro, à 89,59 pence pour un euro, mais progressait face au dollar, à 1,3234 dollar pour une livre, après avoir atteint la veille 1,3245 dollar, son plus fort niveau depuis septembre 2016.

La monnaie suisse perdait du terrain face à l'euro, à 1,1446 franc pour un euro, et se stabilisait face au dollar, à 0,9653 franc pour un dollar.

La devise chinoise valait 6,7206 yuans pour un dollar, contre 6,7197 yuan pour un dollar mardi vers 17h30 La veille elle était passée par son plus fort niveau depuis dix mois à 6,7158 yuans.

L'once d'or s'échangeait pour 1.266,57 dollars contre 1.270,95 dollars au fixing de mardi soir. (awp)


 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...