L'euro baisse face au dollar

mardi, 01.08.2017

L'euro reculait mardi face à un dollar sous pression après l'éviction surprise du directeur de la communication de la Maison Blanche, Anthony Scaramucci.

Vers 8 heures, l'euro valait 1,1820 dollar contre 1,1843 dollar lundi vers 23 heures.

La monnaie européenne baissait face à la devise nippone, à 130,35 yens pour un euro contre 130,57 yens la veille.

Le billet vert se stabilisait face à la devise japonaise, à 110,28 yens pour un dollar, contre 110,26 yens la veille.

L'euro est monté lundi jusqu'à 1,1846 dollar, son plus haut niveau depuis janvier 2015.

Les nombreuses incertitudes politiques aux États-unis continuent à maintenir la pression sur le billet vert.

"Les gros titres politiques (américains) continuent à peser sur le sentiment" des investisseurs face au dollar, a noté dans un commentaire Stephen Innes, de OANDA.

De son côté, David de Garis, un directeur de la national Australia Bank, a estimé que l'euro avait bénéficié "d'une combinaison entre un appétit continu pour la monnaie européenne, aidé par des statistiques meilleures qu'attendu en Europe, des chiffres mitigés de l'économie américaine et les mouvements de portes à la Maison Blanche".

Selon des statistiques publiées vendredi, la croissance de l'économie américaine a accéléré au deuxième trimestre, le produit intérieur brut (PIB) augmentant de 2,6%. Mais pas autant que ne s'y attendaient les analystes.

Les indicateurs publiés lundi n'ont pas été non plus des plus encourageants. Si les promesses de ventes de maison ont augmenté plus que prévu, l'indice sur l'activité économique dans la région de Chicago s'est beaucoup replié, rappelant à tous les troubles qui ralentissent la croissance américaine, selon des analystes.

Les investisseurs ont par ailleurs pris connaissance lundi des données sur l'inflation en zone euro, qui est restée stable en juillet à 1,3%, soit bien en dessous de l'objectif de 2,0% de la Banque centrale européenne (BCE).

Cette stagnation pourrait réduire la probabilité que la BCE plaide en faveur d'une remontée prochaine des taux lors de ses prochaines réunions.

Mais d'autres éléments comme la progression de l'inflation sous-jacente (hors énergie notamment) à 1,2%, la baisse du chômage à son plus faible niveau depuis 2009 (9,1%) ou de solides ventes au détail en Allemagne, représentent de bonnes nouvelles qui ont suffi à emmener lundi l'euro à de nouveaux sommets.

Vers 8 heures la monnaie britannique reculait face à l'euro, à 89,46 pence pour un euro, et se stabilisait face au dollar, à 1,3212 dollar pour une livre.

La monnaie suisse baissait face à l'euro, à 1,1434 franc pour un euro, et montait légèrement face au dollar, à 0,9673 franc pour un dollar.

La devise chinoise valait 6,7207 yuans pour un dollar contre 6,7246 yuan pour un dollar lundi à 17h30. (awp)


 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...