L'euro encore en baisse face au dollar

mercredi, 10.01.2018

L'euro poursuit sa baisse malgré l'annonce hier d'un nouveau recul du taux de chômage dans la zone euro en novembre à 8,7%, son plus faible niveau en neuf ans.

L'euro poursuit sa baisse malgré l'annonce hier d'un nouveau recul du taux de chômage dans la zone euro en novembre à 8,7%, son plus faible niveau en neuf ans.

 L'euro baissait face au dollar mercredi, poursuivant son repli technique après les sommets atteints la semaine dernière, tandis que le yen continuait de se renforcer après un ajustement de la Banque du Japon.

Vers 07H00 GMT (08H00 HEC), l'euro valait 1,1929 dollar, contre 1,1936 dollar mardi vers 22H00 GMT et 1,1967 dollar lundi soir.

La monnaie unique européenne perdait également du terrain face à la devise japonaise, à 133,72 yens pour un euro contre 134,42 yens la veille et 135,34 yens lundi soir.
Le billet vert baissait lui aussi face à la monnaie nipponne, à 112,13 yens pour un dollar contre 112,62 yens mardi soir et 113,09 yens lundi soir.
Après trois semaines consécutives de baisse de la monnaie américaine face à un panier représentant les principales devises, le dollar s'est repris du fait de la bonne tenue de l'économie américaine, selon les analystes.

L'euro de son côté poursuivait sa baisse malgré l'annonce mardi d'un nouveau recul du taux de chômage dans la zone euro en novembre à 8,7%, son plus faible niveau en neuf ans.

La baisse de l'euro depuis le début de la semaine pourrait être le signe que les investisseurs commencent à craindre que la Banque centrale européenne (BCE) se mette à s'inquiéter de la force de l'euro, car un euro cher pourrait mettre en danger les perspectives de croissance de la zone euro.

Mais avec une amélioration des conditions économiques en Europe qui aident l'euro et des perspectives pour le dollar toujours incertaines du fait des inquiétudes liées à la faiblesse de l'inflation aux États-Unis, les analystes estiment que la tendance devrait rester haussière pour la monnaie unique face au billet vert.
Les investisseurs décortiqueront jeudi le compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la BCE en quête d'indices sur les perspectives monétaires de l'institution, même si son président, Mario Draghi, a clairement dit que la banque centrale ne relèverait pas ses taux d'intérêt avant fin 2018.

La monnaie japonaise de son côté continuait de se renforcer après l'annonce par la Banque du Japon (BoJ) d'une légère réduction de ses achats mensuels d'obligations à long terme.

"Cette décision principalement technique est conforme à des ajustements similaires déjà effectués par la BoJ", a relevé Omer Esiner, de Commonwealth Foreign Exchange. "Mais elle a un peu surpris les cambistes et a alimenté les spéculations sur la possibilité que la Banque du Japon cherche un moyen de sortir de ses politiques monétaires accommodantes", a-t-il ajouté.
Vers 07H00 GMT, la livre britannique baissait face à la monnaie unique européenne, à 88,25 pence pour un euro, ainsi que face au billet vert, à 1,3518 dollar pour une livre.
La devise suisse perdait un peu de terrain face à l'euro, à 1,1738 franc suisse pour un euro, ainsi que face à la devise américaine, à 0,9840 franc pour un dollar.
La monnaie chinoise valait 6,5246 yuans pour un dollar contre 6,5297 yuans mardi à 15H10 GMT.
Le bitcoin valait 14.235,69 dollars contre 14.600,48 dollars mardi vers 22H00 GMT, selon des chiffres compilés par le fournisseur de données financières Bloomberg.(awp)






 
 

AGEFI


 

 



...