L'euro baisse face au dollar dans un marché optimiste

lundi, 11.05.2020

L'euro perd du terrain face au dollar, dans un marché calme mais optimiste tandis que le déconfinement s'amorce en Europe.

La paire euro-dollar est progressivement revenue à des variations quotidiennes plus classiques.(Keystone)

Vers 08H50 GMT (10H50 HEC), l'euro perdait 0,23% face au billet vert, à 1,0814 dollar.
La situation sur le marché des changes "s'est beaucoup calmée ces dernières semaines", a toutefois commenté Ulrich Leuchtmann, analyste pour Commerzbank.

Après avoir connu un brusque accès de volatilité dans la deuxième quinzaine de mars, la paire euro-dollar est progressivement revenue à des variations quotidiennes plus classiques.
Lundi, les investisseurs notaient un net regain d'appétit pour le risque, "malgré les signes inquiétants en Asie qui montrent que tout relâchement peut être puni par le virus", selon Kit Juckes, pour Société Générale.

La Chine a fait état lundi de cinq nouveaux cas de coronavirus à Wuhan, berceau de la pandémie de Covid-19, au lendemain de l'annonce de la première infection en plus d'un mois dans cette ville du centre du pays.

En Corée du Sud, où la progression du virus avait également été stoppée, la capitale Séoul a dû de son côté ordonner la fermeture des bars et des discothèques, après de nouveaux cas de Covid-19.

Mais "il est de plus en plus évident que les marchés financiers tablent sur un choc économique cette année, rapidement suivi par un rebond en 2021", a expliqué Michael Hewson, analyste pour CMC Markets.

Soit le scénario d'une courbe en "V" plutôt qu'en "U": un effondrement suivi d'un rebond rapide.

Selon lui, cet accès de confiance est notamment alimenté par le déconfinement qui s'amorce en Europe, et notamment en France et en Espagne.

Jeudi dernier, la Banque d'Angleterre a révélé un scénario identique avec une chute du PIB
britannique de 14% en 2020 suivie d'un rebond de 15% en 2021.

Lundi, le yen, considéré traditionnellement comme une valeur refuge, évoluait en baisse face à la majorité des principales devises.

En revanche, le dollar, qui a aussi profité de son statut de valeur refuge ces dernières semaines, était en hausse.(awp)






 
 

AGEFI



...