L'euro monte encore face à un dollar toujours faible

vendredi, 04.08.2017

L'euro montait encore légèrement vendredi face à un dollar affaibli par les perspectives moins encourageantes de l'économie américaine et une nouvelle secousse politico-judiciaire à Washington.

La possible collusion de la campagne de Trump avec la Russie est un élixir toxique pour le dollar selon Stephen Innes. (Keystone)

Vers 06H00, l'euro valait 1,1883 dollar contre 1,1871 dollar jeudi vers 21H00. Il est monté mercredi jusqu'à 1,1910 dollar, son plus haut niveau depuis janvier 2015.

La monnaie européenne progressait aussi face à la devise nippone à 130,84 yens pour un euro contre 130,63 yens la veille au soir.

Le billet vert était en petite hausse face à la devise japonaise à 110,10 yens pour un dollar contre 110,04 yens jeudi soir.

Même si le marché demeurait prudent dans l'attente du rapport mensuel sur l'emploi aux Etats-Unis devant être publié ce vendredi, le dollar continuait à pâtir d'indicateurs économiques américains moins favorables, soulignaient les opérateurs.

Selon des chiffres annoncés jeudi, l'activité dans les services aux Etats-Unis a ralenti plus que prévu en juillet: l'indice non-manufacturier de l'association professionnelle ISM s'est établi à 53,9%, en nette baisse par rapport à juin (57,4%).

"A chaque fois qu'un indicateur américain n'est pas brillant, cela renforce l'idée que la Réserve fédérale (Fed) va peut-être ralentir le durcissement en cours de sa politique monétaire" et ne pas relever comme prévu ses taux directeurs à la fin de l'année, a expliqué Sireen Harajli, de Mizuho.

La hausse des taux de la Fed rendant le billet vert plus rémunérateur et donc plus attractif pour les investisseurs, tout report d'une telle action tend à peser sur le dollar.

Le dollar continue aussi à souffrir de la publication d'informations du Wall Street Journal sur la constitution d'un grand jury par le procureur spécial Robert Mueller chargé d'enquêter sur l'ingérence russe dans l'élection présidentielle américaine, signe que l'investigation pourrait déboucher sur des poursuites pénales.

"Le grand jury est un signe que l'enquête monte en intensité sur la possible collusion de la campagne de Trump avec la Russie", ce qui constitue "un autre élixir toxique pour le billet vert", expliquait Stephen Innes, responsable du marché des changes à la firme OANDA.

Cette nouvelle secousse politico-judiciaire "pourrait encore plus réduire la capacité de l'administration Trump à vraiment mettre en oeuvre les mesures (économiques) espérées", a indiqué de son côté Karl Haleing, de LBBW.

Vers 06H00, la monnaie britannique reculait face à l'euro à 90,42 pence pour un euro, mais progressait légèrement face au dollar à 1,3142 dollar pour une livre.

La monnaie suisse baissait face à l'euro à 1,1504 franc pour un euro, mais remontait un peu face au dollar à 0,9681 franc pour un dollar.

La devise chinoise valait 6,7182 yuans pour un dollar contre 6,7172 yuans jeudi vers 15H30. (awp)


 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...