Le franc baisse face à l'euro

samedi, 25.11.2017

L'euro grimpait face au dollar vendredi lors d'une séance écourtée aux Etats-Unis, profitant d'un indicateur meilleur qu'attendu en provenance d'Allemagne où les investisseurs espèrent qu'un accord politique va bientôt être trouvé, tandis que le billet vert restait affaibli.

L'euro grimpe face au dollar au franc. (Keystone)

Vers 19h15, à la fin des échanges américains, l'euro valait 1,1925 dollar - atteignant même vers 17h25 1,1944 dollar, son niveau le plus élevé en deux mois - contre 1,1851 dollar jeudi vers 23 heures

La monnaie unique européenne montait également face à la devise japonaise, à 133,03 yens pour un euro contre 131,80 yens jeudi soir.

Le billet vert aussi gagnait du terrain face à la monnaie nipponne, à 111,55 yens pour un dollar contre 111,22 yens. Jeudi, le dollar était tombé à son niveau le plus faible en un peu plus de deux mois, à 111,07 yens.

Après avoir souffert en début de semaine de l'échec de négociations visant à former un gouvernement de coalition en Allemagne près de deux mois après les élections, l'euro se reprenait nettement vendredi, aidé par des espoirs de voir une solution rapide à la crise.

L'euro s'est hissé "au-dessus de 1,19 dollar pour la première fois en deux mois alors que le président allemand redouble d'efforts pour pousser les responsables politiques à former une grande coalition", a observé Chris Beauchamp, analyste chez IG.

L'Allemagne a fait un pas vendredi vers une sortie de crise, le chef des sociaux-démocrates Martin Schulz renonçant à son opposition de principe à une alliance avec Angela Merkel pour former un gouvernement.

"De toute évidence, les marchés préfèrent cette option à celle d'un gouvernement minoritaire, car elle aiderait à maintenir la stabilité politique sur le continent européen", a expliqué M. Beauchamp.

Ainsi, si la chancelière a déjà échoué une fois à former un gouvernement de coalition, "les opérateurs de marché sont optimistes, ils pensent que cela va être différent cette fois-ci et que l'Allemagne va éviter de nouvelles élections", a commenté Konstantinos Anthis, analyste chez ADS Securities.

Et l'élan haussier de l'euro était renforcé vendredi par la publication d'un nouveau sommet historique en novembre pour le baromètre Ifo du moral des entrepreneurs allemands, à 117,5 points.

De plus, "l'euro tire parti d'un dollar discret pour gagner du terrain", a observé Ipek Ozkardeskaya, analyste chez London Capital Group.

En effet, le dollar se trouvait sous pression en cette fin de semaine et depuis la publication mercredi du compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Le ton de ces minutes a été jugé prudent par les cambistes car certains membres du Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) jugent préférable d'attendre que le taux d'inflation soit "clairement" sur la voie des 2% avant de relever de nouveau les taux.

Pour les investisseurs, une hausse en décembre, la troisième cette année, est une quasi-certitude et elle est donc déjà intégrée dans les cours, mais le rythme des hausses attendues l'année prochaine est incertains en raison principalement de la faiblesse persistante de l'inflation.

Dans l'ensemble, les observateurs s'attendaient à ce que les volumes d'échanges restent faibles vendredi car de nombreux cambistes sont restés absents au lendemain d'un jour férié aux États-Unis pour la célébration de Thanksgiving.

Vers 19h15 la livre britannique reculait face à la monnaie unique européenne, à 89,50 pence pour un euro, mais montait face au billet vert, à 1,3324 dollar pour une livre, atteignant même vers 17 heures 1,3360 dollar, son niveau le plus haut depuis début octobre.

La devise suisse baissait face à l'euro, à 1,1685 franc suisse pour un euro, mais montait face à la devise américaine, à 0,9798 franc pour un dollar, atteignant même vers 16H00 0,9786 franc, son niveau le plus fort en un mois.

La devise chinoise a terminé en baisse face au billet vert, à 6,6018 yuans pour un dollar à 16h30 contre 6,5835 yuans jeudi à 16h25, quand elle avait atteint son niveau le plus élevé en fin d'échanges depuis six semaines.

L'once d'or a fini à 1.290,50 dollars au fixing du matin, contre 1.290,35 dollars jeudi au fixing du soir.

Le bitcoin valait 8.256,85 dollars contre 8.166,18 dollars, jeudi vers 23 heures, selon des données compilées par Bloomberg. (awp)


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01



...