UBP enregistre une progression tous azimuts au premier semestre

Jeudi, 19 juillet 2018

UBP a vu ses résultats augmenter tous azimuts au premier semestre, profitant notamment d'importants afflux de liquidités, a annoncé jeudi le groupe bancaire genevois. Ce dernier n'a pas formulé d'objectif pour l'ensemble de l'année.

D'importants afflux de liquidités de clients privés et institutionnels ont profité à UBP, qui a vu ses résultats augmenter tous azimuts. Les afflux d'argent frais ont atteint 2,7 milliards de francs entre janvier et juin, faisant gonfler les avoirs sous gestion à 128,4 milliards, en hausse de près de 8% sur un an. Les...

Swiss dessert désormais Hurghada au départ de Genève

Jeudi, 19 juillet 2018

La compagnie aérienne Swiss étend son réseau aérien au départ de Genève en incluant Hurghada. La station balnéaire égyptienne sera desservie dès l'entrée en vigueur du programme de vols de l'hiver 2018/2019.

Pour l'horaire d'hiver 2018/2019, Swiss International Air Lines étoffera son réseau européen au départ de Genève en incluant Hurghada. La station touristique au bord de la Mer Rouge sera desservie le samedi, du 13 octobre au 15 décembre, et le dimanche, du 23 décembre au 30 mars. Les vols seront effectués par des...

Hôpital fribourgeois: le président ne veut pas démissionner

Jeudi, 19 juillet 2018

Le président de l'Hôpital fribourgeois (HFR), Philippe Menoud, n'a pas l'intention de démissionner. A la suite de la publication vendredi d'un audit pointant des lacunes dans la gestion financière et celle du personnel, le Bullois est sur la sellette.

Malgré l'audit de l'Hôpital de Fribourg pointant une mauvaise gestion de l'établissement, son président Philippe Menoud, ne démissionnera pas.

"Je prends tous les coups, personne ne m'épargne. Pour ma part, je ne cherche pas de fautif. Mais je constate qu'il est plus facile de cibler des responsables que d'examiner...

Le franc se stabilise face à l'euro

samedi, 23.12.2017

L'euro baissait un peu face au dollar vendredi, les cambistes digérant des données économiques aux Etats-Unis et la victoire des indépendantistes aux élections en Catalogne, dans un marché sans élan avant les fêtes.

Dans l'ensemble, le marché des changes manquait de volume et d'élan à l'approche des fêtes de fin d'année. (Keystone)

Vers 23 heures, l'euro valait 1,1861 dollar, contre 1,1876 dollar jeudi vers 23 heures.

La monnaie unique européenne baissait également face à la devise japonaise, à 134,37 yens pour un euro contre 134,55 yens jeudi soir. Elle était montée jeudi en début d'échanges européens à 134,88 yens, nouveau sommet depuis fin octobre 2015.

Le billet vert se stabilisait face à la monnaie nipponne, à 113,30 yens pour un dollar contre un niveau équivalent jeudi soir.

"Le dollar avance un peu face à l'euro mais les volumes sont extrêmement faibles", a indiqué Brad Bechtel de Jefferies.

La publication de données économiques aux Etats-Unis soutenaient la petite hausse du dollar selon lui.

"L"inflation est correcte mais ce sont surtout les statistiques très impressionnantes sur l'immobilier qui tiennent la tendance", a détaillé M. Bechtel.

Les ventes de maisons neuves aux Etats-Unis ont bondi en novembre, à la surprise des analystes, tandis que l'inflation a accéléré légèrement, retrouvant son niveau d'il y a huit mois.

Mais dans l'ensemble, le marché des changes manquait de volume et d'élan à l'approche des fêtes de fin d'année, la séance de vendredi voyant le départ en weekend anticipé de nombreux cambistes avant Noël.

L'euro subissait quant à lui un accès de faiblesse depuis l'annonce, en début d'échanges asiatiques, de la victoire des indépendantistes catalans aux élections régionales de jeudi.

Ce résultat "porte un nouveau coup au gouvernement espagnol car les indépendantistes ont conservé leur majorité au parlement régional, ce qui laisse à penser que leur lutte pour l'indépendance de la Catalogne va se poursuivre l'année prochaine", a commenté Konstantinos Anthis, analyste chez ADS Securities.

Mais pour Derek Halpenny, analyste chez MUFG, il est peu probable de voir un fort impact sur l'euro.

"La situation ne change pas considérablement, et même si (le résultat) est un coup de pouce pour (les partisans de) l'indépendance, celle-ci n'est pas plus proche aujourd'hui qu'hier", a estimé M. Halpenny.

Pour lui, la situation devrait plutôt se terminer par une autonomie accrue de la province mais toujours dans le giron espagnol.

La semaine prochaine, les faibles volumes attendus sur le marché des changes pourraient provoquer des mouvements exacerbés, ont prévenu certains analystes, même s'ils s'attendaient dans l'ensemble à ce que les principales devises évoluent dans des marges étroites.

"Il faudra surveiller les annonces des entreprises concernant le rapatriement de leurs fonds après l'adoption de la réforme fiscale aux Etats-Unis", a par ailleurs indiqué M. Bechtel.

Vers 23 heures la livre britannique se stabilisait face à la monnaie unique européenne, à 88,73 pence pour un euro, et baissait un peu face au billet vert, à 1,3368 dollar pour une livre.

La devise suisse se stabilisait face à l'euro, à 1,1736 franc suisse pour un euro, et baissait face à la devise américaine, à 0,9894 franc pour un dollar.

La monnaie chinoise s'appréciait face au billet vert, à 6,5760 yuans pour un dollar contre 6,5848 yuans jeudi à 14H45 GMT. Elle avait atteint jeudi en cours d'échanges asiatiques 6,5532 yuans, son niveau le plus fort en deux mois.

L'once d'or a fini à 1.268,05 dollars au fixing du matin, contre 1.264,55 dollars jeudi au fixing du soir.

Le bitcoin valait 14.445,57 dollars contre 15.364,50 dollars jeudi vers 22H00 GMT, selon des données compilées par le fournisseur de données financières Bloomberg. Le prix d'un bitcoin était monté lundi à un nouveau sommet historique à 19.511 dollars, avant de fortement baisser sur le reste de la semaine. (awp)






 
 

AGEFI


 

 



...