La livre sterling recule toujours

samedi, 10.06.2017

L'euro baissait face au dollar vendredi, tandis que la livre sterling continuait de souffrir du revers électoral qu'ont subi la veille les conservateurs britanniques de la Première ministre Theresa May.

La devise britannique reste en nette baisse.

Vers 21 heures GMT (23H00 HEC), l'euro valait 1,1196 dollar, contre 1,1215 dollar jeudi vers la même heure.

La monnaie européenne montait un peu face à la monnaie nipponne, à 123,47 yens pour un euro contre 123,39 yens la veille.

Le billet vert aussi se reprenait face à la devise japonaise, à 110,28 yens pour un dollar contre 110,02 yens jeudi.

La livre britannique a plongé tout de suite après la publication des premières projections montrant que le parti conservateur de Mme May avait perdu la majorité absolue qu'il détenait jusque-là au Parlement.

"Le marché était largement positionné pour une victoire des conservateurs et cela a été une surprise", a commenté Omer Esiner de Commonwealth Foreign Exchange.

La devise britannique a ensuite effacé une petite partie de ses pertes mais restait en nette baisse.

"La livre s'est progressivement un peu éloignée du précipice, mais la devise reste en mauvaise posture après la secousse du résultat des élections législatives" au Royaume-Uni, a commenté Connor Campbell, analyste chez Spreadex.

Theresa May, qui a conservé une majorité relative, a annoncé pouvoir compter sur le soutien du petit parti unioniste nord-irlandais DUP et a reconduit son gouvernement.

Le résultat de jeudi "est négatif pour la livre car cela fait grimper les risques d'incertitudes politiques au Royaume-Uni, cela affaiblit le jeu de la Première ministre pour les futures négociations avec l'Union européenne (UE) et limite sa capacité à contenir les courants les plus radicaux au sein de son parti", a commenté Omer Esiner.

Les négociations sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne (UE) doivent débuter formellement le 19 juin.

La livre baissait de 1,5% à 87,87 pence pour un euro contre 86,60 pence jeudi vers la même heure. Elle avait même plus tôt atteint son niveau le plus faible en sept mois.

La monnaie britannique reculait aussi face au dollar à 1,2741 dollar pour une livre contre 1,2950 la veille.

L'impact du résultat des élections britanniques est resté contenu à la livre et ne s'est pas étendu aux autres marchés.

De son côté, l'euro poursuivait son recul de la veille face au dollar après la réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) qui a comme prévu laissé ses taux inchangés.

"Le ton général donné par la conférence de presse de Mario Draghi (le président de la BCE), tout comme la baisse des prévisions d'inflation ont souligné la position toujours prudente de la BCE et mis en évidence qu'une hausse des taux est tout sauf imminente dans la zone euro", a jugé Omer Esiner.

De l'autre côté de l'Atlantique, les marchés s'attendent en revanche à ce que la Réserve fédérale américaine (Fed) procède à sa deuxième hausse des taux de l'année à l'issue d'une réunion de deux jours de son comité de politique monétaire (FOMC) les 13 et 14 juin.

La différence de politique monétaire entre les deux institutions favorise en théorie le dollar, car la hausse des taux de la Fed le rend plus rémunérateur et donc plus attractif pour les cambistes.

A la même heure, la monnaie suisse se stabilisait face à l'euro, à 1,0852 franc pour un euro, et baissait face au dollar, à 0,9693 franc pour un dollar.

La devise chinoise a terminé en hausse face au billet vert, à 6,7980 yuans pour un dollar à 15H30 GMT contre 6,8003 yuans jeudi à la même heure.

L'once d'or a fini à 1.266,55 dollars au fixing du soir, contre 1.273,10 dollars jeudi. (awp)



 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...