Réseau ferroviaire: l'aménagement avance, mais reste un défi

jeudi, 23.04.2020

L'étape d'aménagements 2035 comporte des projets d'un volume total de 13 milliards de francs.

Selon toute vraisemblance, les aménagements ne pourront pas être mis en service en 2025 comme prévu initialement.

Le développement du réseau ferroviaire a bien progressé l'an dernier. Le calendrier des travaux concernant les grands nœuds ferroviaires de Genève, Lausanne et Berne reste toutefois un défi. Selon toute vraisemblance, les aménagements ne pourront pas être mis en service en 2025 comme prévu initialement.

L'étape d'aménagements 2035 comporte des projets d'un volume total de 13 milliards de francs. Sa mise en oeuvre parallèlement aux programmes existants nécessitera une coordination très complexe, relève l'Office fédéral des transports en publiant jeudi le rapport annuel sur les aménagements du réseau.

Il s'agira d'optimiser la succession des chantiers, de rechercher des synergies pour trouver les solutions les plus économiques, tout en maintenant autant que possible la circulation dense des trains. Les restrictions et retards pour les passagers doivent être limités au maximum.

RER genevois

En 2019, les améliorations de l'offre les plus nettes ont concerné la région de Genève. Avec la nouvelle liaison Cornavin-Eaux-Vives-Annemasse (CEVA), le plus grand RER transfrontalier d'Europe a été mis en service.

D'importants aménagements dédiés au transport de marchandises ont également marqué l'année. Plusieurs nouvelles voies de dépassement sur l'axe Genève-Lausanne-Berne permettent d'offrir au fret des liaisons plus efficaces et de meilleure qualité.
L'aménagement progressif de l'offre de transport de voyageurs et de marchandises sur l'axe du Gothard de la Nouvelle liaison ferroviaire à traver les Alpes (NLFA) a également été décidé. Les premières grandes améliorations sont prévues pour la fin cette année 2020, notamment sur le RER Tessin.

L'objectif NLFA de six trains de marchandises et deux trains de voyageurs par heure dans le tunnel de base du Saint-Gothard devrait être entièrement mis en œuvre d'ici à la fin 2022.

Fin de Rail 2000

Le programme "RAIL 2000 - première étape" a pu être achevé l'an dernier. Il aura finalement coûté 5,8 milliards de francs (après correction du renchérissement), soit une économie d'environ 1,6 milliard. Ces économies sont le résultat d'un grand nombre de planifications de redimensionnement, d'optimisations et d'adjudications avantageuses.

En raison des programmes d'aménagement et du volume élevé d'investissements à réaliser, les entreprises ferroviaires sont soumises à une forte pression, rappelle l'office fédéral. Dans certains cas, les travaux de construction peuvent entraîner des restrictions pour les passagers.(AWP)






 
 

AGEFI



...