En Espagne, le nombre de touristes a augmenté

lundi, 31.07.2017

L'Espagne compte une hausse du nombre de touriste de 12 % au 1er semestre. Un record d'arrivés pour 2017 est à prévoir.

A Barcelone, devant la Casa Milà, les touristes sont de plus en plus nombreux. (Keystone)

Le nombre de touristes étrangers visitant l'Espagne a augmenté de 11,6% au premier semestre sur un an, Britanniques, Allemands et Français en tête, laissant entrevoir un nouveau record d'arrivées pour 2017, selon les chiffres officiels publiés lundi.

36,3 millions de visiteurs internationaux ont été comptabilisés entre janvier et juin par l'Institut national de la statistique (INE).

Parmi eux, 8,6 millions de Britanniques (en hausse de plus de 9%), 5,5 millions d'Allemands (+9,6%) et 4,7 millions de Français (+4,9%).

Les arrivés d'Américains ont bondi de près de 40% (à 1,2 million) et celles de Russes de près de 14% (450.000 personnes environ).

La Catalogne en première position

Sur l'ensemble du premier semestre, la Catalogne (nord-est) est la destination la plus prisée, avec 8,6 millions de visiteurs, suivie des îles Canaries et Baléares, et de l'Andalousie (sud).

Madrid a vu le nombre de touristes augmenter de 21% sur cette période.

Sur le seul mois de juin, les Baléares sont en tête, attirant près d'un quart des touristes, suivies par la Catalogne et l'Andalousie. A elles seules, ces régions ont accueilli plus des deux-tiers des touristes étrangers durant le premier mois de l'été.

L'Espagne vient de battre pendant quatre années de suite son record de touristes accueillis, culminant à 75 millions de visiteurs en 2016.

La peur des attentats pousse les touristes en Espagne

Ces chiffres exceptionnels sont en partie nourris depuis deux ans par le report de visiteurs évitant des destinations comme la Turquie, l'Egypte ou les grandes capitales européennes frappées par des attentats.

Le secteur, qui représente entre 6 et 11% du PIB espagnol selon les estimations, est l'un des principaux moteurs de la forte croissance espagnole, qui devrait atteindre 3% en 2017.

Mais la hausse du nombre de visiteurs pose des problèmes de saturation dans les régions les plus visitées, comme à Barcelone ou aux Baléares, dont les habitants critiquent régulièrement l'explosion des locations illégales d'appartements, ou la pression sur les ressources en eau d'archipels fragiles.

L'Espagne était en 2015 la troisième destination touristique au niveau mondial après la France et les Etats-Unis, selon l'Organisation mondiale du tourisme qui n'a pas publié le palmarès 2016. (awp)


 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...