Genève, sa gueule investit le Musée Rath

lundi, 09.10.2017

Les visages des Genevois prennent de l'ampleur et s'installent aux Musée Rath durant le mois d'octobre. Un projet phare de l'axe "non discrimination" visant à combattre les préjugés.

Genève, sa gueule constitue un acte de reconnaissance de la diversité des habitant-e-s de la commune.

Genève, sa gueule a été imaginé en 2014 pour dépasser une vision stéréotypée de la diversité. Réalisé par le Service Agenda 21 - Ville durable de la Ville de Genève, ce projet repose sur une idée simple: pour enrichir la perception de la diversité genevoise, il faut montrer des visages, au moyen de portraits photographiques, plutôt que des chiffres et donner une épaisseur à ces visages avec des éléments de parcours de vie.

Une reconnaissance de la diversité

Pour la Ville, Genève, sa gueule constitue un acte de reconnaissance de la diversité des habitant-e-s de la commune. Dans le même temps, et dans le cadre la politique municipale de diversité, elle manifeste sa volonté de considérer chacun, chacune, quels que soient son statut, son origine ou sa couleur de peau, comme un-e citoyen-ne à part entière.

Pour les participant-e-s, Genève, sa gueule constitue l’occasion de passer un bon moment et de réaliser un beau portrait. Par leur action, elles et ils affirment aussi leur appartenance à une communauté: celle des résidant-e-s d’un même territoire. A ce titre, leur participation peut être vue comme un acte volontaire de faire société.

Une exposition au Musée Rath

Démarrant dans le cadre de No’Photo le 14 octobre de 17h à minuit, l’exposition au Musée Rath, mis à disposition par le Département de la culture et du sport, restera ouverte tous les jours, sauf les lundis, durant deux semaines, de 14h à 18h. Au jour de l’inauguration, environ 1200 clichés et biographies auront été collectés. Outre l’accrochage de photographies aux murs, plusieurs projets « frères », qui chacun à sa manière vise à donner une autre signification à la diversité et à favoriser le développement d’une compréhension mutuelle, seront présentés. De plus, des ateliers participatifs et des animations pour enfants permettront d’interroger le rapport à la migration et les représentations de « l’étranger » que chacun-e entretient. Enfin, le studio mobile des photographes de l’agence Lundi13 donnera l’opportunité aux visiteur-euse-s de contribuer au portrait de la ville. Genève, sa gueule investit aussi l’espace public avec 300 affiches visibles dans les rues à partir du 9 octobre et le pavoisement du Pont du Mont-Blanc durant la semaine du 16 octobre.


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01


...