Schaffner: solide hausse des ventes au premier semestre

mercredi, 09.05.2018

Les ventes de Schaffner ont bondi au premier semestre. Malgré une marge opérationnelle améliorée, le bénéfice net est ressorti en repli en raison d'effets non récurrents.

Pour la suite de l'exercice, Schaffner table sur une poursuite de la hausse des ventes. (keystone)

Le fabricant de composants électroniques Schaffner a vu ses ventes bondir au premier semestre de son exercice décalé 2017/18. Si la marge opérationnelle a pu être améliorée, le bénéfice net est par contre ressorti en repli en raison d'effets non récurrents, a précisé la société mercredi.

Le bénéfice net a reculé de 4,8% à 4,0 millions de francs en raison d'un ajustement lié à la réforme fiscale américaine en 2017. Ajusté de cet effet exceptionnel, il atteint 5,7 millions.

Le résultat opérationnel (Ebit) a progressé à 9 millions, contre 6 millions lors de l'année précédente. La marge correspondante a gagné 1,9 point de pourcentage à 8,3%, en ligne avec les objectifs que s'est fixée l'entreprise à moyen terme. Ajusté des différents éléments exceptionnels, l'Ebit s'est inscrit à 7,5 millions, pour une marge de 6,9%.

Les ventes ont progressé de 14,5% à 108,3 millions, en monnaies locales la hausse est de 10,2%. Les divisions EMC (+21,4%) et Power Magnetics (+15,8%) ont particulièrement contribué à la croissance, enregistrant chacun de solides hausses de leur chiffre d'affaires. Dans la division Automotive, les ventes ont par contre quasiment stagné (+0,8%). Les entrées de commandes n'ont pas été en reste avec une solide hausse de 14,8% sur un an à 114,4 millions.

Début février, Schaffner avait indiqué s'attendre un résultat "légèrement inférieur" à celui de l'année précédente en raison d'éléments exceptionnels. La réforme fiscale américaine devait alors se traduire par une charge exceptionnelle de 2,7 millions de francs.

Pour la suite de l'exercice, Schaffner table sur une poursuite de la hausse des ventes. Si le coût des matières premières reste stable au cours du deuxième semestre, la marge opérationnelle (Ebit) hors effet exceptionnel devrait pouvoir être maintenue au moins au même niveau qu'au premier semestre.

Le groupe a confirmé ses prévisions de croissance organique de 5% en moyenne pluriannuelle et d'une marge Ebit d'au moins 8% à moyen terme.(awp)






 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01




...