Les ventes de motos et scooters neufs ont fléchi de 7,5% en 2018

mercredi, 09.01.2019

En 2018, les professionnels des deux-roues ont écoulé en Suisse un peu plus de 24'500 motos (-8,8%) et 17'500 scooters (-5,8%).

Les motos de grosse cylindrée - jaugeant plus de 1000 cm3 - restent particulièrement prisées par la clientèle helvétique. (Keystone)

Le marché suisse des deux-roues motorisés n'est pas parvenu à rééditer la bonne performance des deux exercices qui ont suivi la levée du taux plancher face à l'euro. En 2018, les professionnels de la branche ont écoulé un peu plus de 24'500 motos (-8,8%) et 17'500 scooters (-5,8%), selon des chiffres publiés mercredi par l'Office suisse moto et scooter (OSMS).

L'association liée aux importateurs explique ce recul d'une part par l'essoufflement des baisses de prix concédées depuis 2015 pour contrer le "choc du franc", mais aussi par la raréfaction de nouveautés en 2018, les constructeurs étant astreints à adapter leurs gammes existantes aux nouvelles normes antibruit et antipollution Euro-4.

Toutefois, si l'on tient compte de la hausse du taux de changements de propriétaires sur le marché de l'occasion, le volume cumulé du marché de la moto s'est quasiment maintenu à niveau, assure l'OSMS dans un communiqué.

Les motos de grosse cylindrée - jaugeant plus de 1000 cm3 - restent particulièrement prisées par la clientèle helvétique. En 2018, elles ont représenté près d'un tiers des unités écoulées (8184). Dans le segment des engins de 500-1000 cm3, 6982 véhicules neufs ont été vendus.

Les véhicules électriques en revanche sont toujours à la traîne. Seuls 715 scooters et 127 motos de ce segment ont été nouvellement immatriculés au cours de l'exercice écoulé, soit à peine 4,1% et 0,5% de leurs parts de marché respectives. 

"L'industrie n'est pas encore à même de proposer des solutions compatibles avec les exigences du marché", fait valoir l'OSMS. (ats)






 
 

AGEFI



...