Zur Rose a comblé les attentes en 2019

mercredi, 22.01.2020

Les ventes de la société thurgovienne Zur Rose, excluant l'allemand Medpex, ont atteint 1,35 milliard de francs, soit une croissance de 12,4% en un an.

Les recettes en Suisse se sont élevées à 554,4 millions (+5,2%) l'an dernier. (Keystone)

Le grossiste en médicaments et exploitant de pharmacies Zur Rose a publié mercredi un chiffre d'affaires 2019 en forte hausse, en ligne avec les attentes. Il confirme une marge Ebitda attendue "dans le bas" de la fourchette de 0-1% pour l'an dernier, ainsi que ses objectifs à moyen terme.

Les ventes de la société thurgovienne, excluant l'allemand Medpex, ont atteint 1,35 milliard de francs, soit une croissance de 12,4% en un an. Cela correspond au consensus établi par les analystes consultés par AWP. En tenant compte de cette acquisition, les revenus ont bondi de 30,1% à 1,57 milliard.

Les recettes en Allemagne se sont élevées à 762,7 millions de francs (+13,6%) et celles en Suisse à 554,4 millions (+5,2%), peu ou prou ce qui était attendu. Dans ce dernier marché, "malgré les baisses de prix de 4% imposées par le régulateur", Zur Rose assure avoir fait mieux que la moyenne du secteur. "La dynamique positive des nouveaux clients dans le secteur des médecins suisses s'est maintenue", selon le communiqué. Dans cette catégorie des services aux professionnels, Zur Rose affirme détenir une part de marché de 25%.

Dans le reste de l'Europe (en particulier l'Espagne et la France), les recettes ont atteint 39,7 millions, là aussi comme pronostiqué.

Depuis le début de l'année, la collaboration avec Medbase, filiale du groupe Migros, dans les pharmacies shop-in-shop et les activités en ligne est effective via les deux coentreprises annoncées. Zur Rose rappelle que les prochains points de vente seront ouverts à la Migros de Crissier et au centre commercial Tivoli à Spreitenbach, près de Zurich.

En Allemagne, les synergies résultant de l'intégration d'apo-rot auront "un impact positif en 2020". La société de Frauenfeld indique par ailleurs que, dans le domaine des prescriptions électroniques, l'accord conclu entre KRY, jeune pousse suédoise qui propose des consultations médicales par vidéo et DocMorris, filiale de Zur Rose, au dernier trimestre 2019, est en vigueur.

Le groupe confirme également les perspectives à l'horizon 2022, la direction souhaitant doubler le chiffre d'affaires obtenu en 2018 (1,21 milliard de francs) tout en visant une marge Ebitda de 5 à 6%.

Les résultats détaillés seront publiés le 19 mars.

Zur Rose a répondu aux attentes en matière de croissance, souligne UBS dans un commentaire. La croissance organique de 10,4% au dernier trimestre 2019 est saluée. Toutefois, les prévisions de marge Ebitda attendue "dans le bas" de la fourchette de 0-1% l'an dernier font penser à des coûts un peu plus élevés que prévu.

Sibylle Bischofberger de la Banque cantonale de Zurich note que les prévisions de Zur Rose se sont concrétisées. Avec une croissance de 15,3% en monnaies locales, le groupe a grossi légèrement plus vite qu'anticipé.

Les investisseurs semblaient goûter la nouvelle. Vers 10h50, le titre grimpait de 3,9% à 127,20 francs, dans un SPI en hausse de 0,58%. (awp)






 
 

AGEFI




...