CFF: les trains InterCity et InterRegio auront leur numéro de ligne

jeudi, 23.11.2017

Les usagers des CFF découvriront en décembre des trains numérotés selon la ligne de parcours, sur le principe de la numérotation des lignes RER. Cette numérotation reprendra la logique du réseau de routes nationales.

Il s'agit de la première étape du projet-phare des CFF destiné à proposer aux voyageurs une offre claire et d'une qualité définie.(Keystone)

Les trains InterCity et InterRegio seront désormais dotés d'un numéro de ligne inspiré de la numérotation du réseau autoroutier. Dès l'entrée en vigueur du nouvel horaire des CFF, le Genève - Berne - St-Gall sera désigné "IC 1", à l'image de l'axe ouest-est de l'A1.

A partir du 10 décembre, date d'entrée en vigueur de l'horaire 2018, les désignations des trains des grandes lignes seront en outre unifiées et simplifiées. Seules seront encore utilisées les dénominations IC (pour Intercity) et IR (pour InterRegio), ont annoncé les CFF jeudi lors de leur conférence de presse consacrée au nouvel horaire.

Les usagers des grandes lignes découvriront des trains numérotés selon la ligne de parcours, sur le principe de la numérotation des lignes RER. Cette numérotation reprendra la logique du réseau de routes nationales. A l'image des transports publics dans certaines villes, chaque ligne se verra attribuer une couleur sur les panneaux.

La désignation "ICN" disparait

Les rames à caisson inclinables ICN apparaîtront en outre sous la désignation "IC" dans l'horaire 2018 des CFF. Ceux qui relient Genève et Lausanne à Zurich et à St-Gall en passant par Bienne seront nommés IC 5. Le type de train utilisé restera, en revanche, mentionné séparément dans l'horaire.

Parmi les autres principales lignes InterCity, le Zurich-Lugano portera le numéro 2, le Bâle-Zurich-Coire le 3, le Bâle-Berne-Brigue le 6 et le Brigue-Berne-Zurich-Romanshorn le 8. Les InterCity offrant un parcours complémentaire sur les axes principaux portent un numéro à deux chiffres, à savoir le Bâle-Bienne (IC 51), le Bâle-Lucerne-Lugano (IC 21) ou le Bâle-Berne-Interlaken (IC 61).

Les InterRegio sont également concernés par cette innovation. Ils portent tous un numéro à deux chiffres. Parmi eux figurent le Genève-Berne-Lucerne (IR 15) et le Genève-Brigue (IR 90), dont le numéro est inspiré par celui de l'autoroute A9. Les trains RegioExpress (RE), liés au trafic régional, ne changent, eux, pas de dénomination et ne portent pas de numéro.

"Il s'agit de la première étape de notre projet-phare destiné à proposer aux voyageurs une offre claire et d'une qualité définie", a précisé David Henny, responsable de la planification. D'autres innovations seront introduites progressivement en ce sens d'ici à 2022.

Le valais plus proche de Genève

Comme annoncé en mai dernier, le nouvel horaire CFF contiendra des améliorations en Suisse romande. Les trains IR entre Genève-Aéroport, Berne et Lucerne s'arrêteront à Nyon, Morges, Palézieux et Romont. Nyon et Morges profitent ainsi d'une nouvelle liaison vers Berne et Lucerne, Romont et Palézieux d'une liaison directe plus rapide vers Genève ou Lucerne.

Une fois par heure, les IR Genève Aéroport-Lausanne-Brigue circuleront désormais sans s'arrêter entre Genève et Lausanne. Le temps de parcours entre le Valais et Genève sera ainsi réduit de 11 minutes.

Au départ de Vevey, la cadence semi-horaire des RegioExpress à deux étages permettra en outre d'ajouter des places assises sur l'un des axes les plus fréquentés de l'Arc lémanique. Dans le trafic RER, les trains reliant Payerne à Lausanne passeront à la cadence semi-horaire. Au Tessin, deux lignes RER sont prolongées jusqu'à Varese (I) et une autre le sera jusqu'à l'aéroport de Milan-Malpensa dès l'été.

Sur le plan des lignes internationales, la nouvelle liaison quotidienne Francfort-Milan par le Lötschberg et le Simplon pourrait apporter des touristes allemands en Valais. Le trajet retour de cette ligne se fait toutefois par le Gothard.

Travaux

L'année 2018 sera par ailleurs marquée par d'importants travaux d'entretien de l'infrastructure ferroviaire. Mesure la plus spectaculaire en la matière, le tronçon Lausanne- Puidoux, sur l'axe en direction de Berne, sera fermé au trafic du 7 juillet au 27 août.

Cette fermeture permettra de réduire la durée des travaux à sept semaines. Un service de bus est prévu pour le trafic régional.

Les voyageurs se rendant à Fribourg et Berne devront, eux, passer par Vevey et Puidoux. Les travaux menés entre Bâle et Lucerne ainsi qu'entre Berne et Zurich entraîneront une réduction de l'offre en semaine dès 21h30.(awp)


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01



...