M. Prix continue de faire pression sur les transports publics

lundi, 02.03.2020

Les transports publics, la santé et les télécommunications continuent de coûter trop cher en Suisse. Monsieur Prix relève tout de même quelques victoires.

Dans le domaine de la santé, beaucoup reste à faire, mais Stefan Meierhans salue la baisse des prix des génériques, évaluée à 400 millions de francs par année. (Keystone)

Les 2,6 millions de titulaires d'un abonnement demi-tarif ont été automatiquement crédités de 15 francs, a mis en avant Monsieur Prix Stefan Meierhans devant la presse lundi à Berne en présentant son rapport annuel. Selon les CFF, les dédommagements s'élèvent à environ 230 millions de francs.

En raison de la baisse du prix des sillons, il s'attend également à des réductions générales de tarifs au changement d'horaire en décembre 2020. L'offre en billets dégriffés venant des communautés tarifaires n'a pas encore été satisfaite, a-t-il encore relevé: le voyageur doit parfois encore payer un certain trajet plus cher qu'un autre plus long.

Payer au guichet: freiner la hausse des coûts

M. Prix a encore mis son nez dans bien d'autres secteurs. Avec PostFinance, il a convenu de limiter l'augmentation des frais lors de paiements au guichet. Avec La Poste, ils se sont mis d'accord sur le prix des lettres et des colis pour 2020: les clients privés peuvent ainsi obtenir des réductions de prix, par exemple en utilisant l'étiquetage en ligne des paquets.

Dans le domaine de la santé, beaucoup reste à faire, mais Stefan Meierhans salue la baisse des prix des génériques, évaluée à 400 millions de francs par année. Il regrette "les dix années qu'il aura fallu pour atteindre ce résultat et les 4 milliards de francs qui auraient pu être économisés et investis ailleurs".

Son service est intervenu pour la première fois auprès de l'assurance complémentaire hospitalière. Son but est de ramener les tarifs surfaits de l'assurance complémentaire à un niveau raisonnable.

Une nouvelle comparaison des prix effectuée par le surveillant montre que ceux des appareils auditifs sont plus élevés en Suisse que dans d'autres pays européens. Une meilleure politique d'achats groupés permettrait d'obtenir des prix nettement inférieurs, selon lui.

Gratuité de l'enseignement de base

Dans le secteur du placement de jeunes dans des structures pédagogiques spécialisées, M. Prix a remarqué que les contributions des parents variaient fortement d'une région à l'autre. Selon les cantons, elles se montent entre 10 et 42 francs par jour. Or la Constitution prévoit la gratuité de l'enseignement de base.

Monsieur Prix s'est encore penché sur le marché du gaz, de l'électricité et et les télécommunications. Dans ce dernier domaine, la commission fédérale de la communication, la ComCom, a nettement réduit les prix de l'accès au réseau de Swisscom: cela devrait faire baisser les prix à la consommation, peut-on lire dans le rapport.

Prix contestés par le public

La surveillance des prix a traité 1679 contestations de prix émanant du public. Ces dernières ont avant tout porté sur les prix et les tarifs des domaines des transports publics (19%), des télécommunications (13%) et de la santé (11%). Le surveillant des prix a obtenu sept nouvelles solutions amiables.

Les autorités ont soumis 608 projets de modification de tarifs au surveillant des prix. Dans 224 cas celui-ci a édicté une recommandation. Le plus grand nombre de recommandations concerne les tarifs des déchets ainsi que ceux de l'eau et de l'épuration (114). (awp)






 
 

AGEFI



...