CES Las Vegas: qu'en disent les médias internationaux?

mercredi, 09.01.2019

Les tendances, les critiques, les coups de coeur, le CES de Las Vegas est passé au crible par les médias internationaux. Les start-up suisses ne sont pas épargnées. Tour d'horizon.

Marine Humbert

Le décapsuleur intelligent de la start-up suisse Wecheer a fait parler de lui dans la presse japonaise et anglaise.

Au deuxième jour du plus grand salon international dédié à l'innovation technologique, les commentaires, avis, et analyses en tout genre, apparaissent dans les colonnes des médias internationaux. 

Le décapsuleur intelligent mis à mal

En chine, sur le site 36kr.com, dédié à l'actualité tech, on peut lire que "le décapsuleur intelligent lancé par la start-up suisse Wecheer.io est une insulte au QI". Pas convaincu par l'utilité de cette innovation, le média chinois se questionne sur l'avenir d'un tel produit. Combiné au big data, le décapsuleur intelligent suisse pourrait intéresser le marketing ciblé. Le média chinois craint que les données de l'utilisateur enregistrées à chaque consommation de boisson soient vendues aux fabricants de bière. 

Le média économique de langue anglaise Quartz classe le discours de vente de la start-up suisse Weecheer.io comme l'un de ses préférés dans son classement "des démonstrations qui tentent de convaincre le monde de remplacer leurs objets bêtes par des objets intelligents". Au slogan tout trouvé de la start-up : "Le seul ouvre-bouteille intelligent au monde de WeCheer.io amène l'internet des objets (IoT) au bar et à la culture du brassage", le journaliste anglais répond: "Je suppose que cela facilite grandement le suivi de vos problèmes d'alcool!".

Coups de coeur suisses

Le magazine économique américain Forbes a établi un classement des 22 innovations technologiques à surveiller de près au CES de Las Vegas. Parmi les heureux élus, la  start-up suisse Padrone et son anneau numérique remplaçant la souris d'ordinateur se place en 13 ème position. 

Le Consumer Electronics Show est un tremplin qui devrait profiter davantage au Quebec, souligne Radio-Canada. Toutefois, selon Bruno Guglielminetti, la mission québécoise, composée d'une cinquantaine d'entreprises, manque d'envergure et devrait prendre exemple sur les Suisses. "Les Suisses ont compris l'enjeu cette année, il y a vraiment une grande délégation présente et c'est cela qu'il faut faire". 

Le site web d'actualités australiennes news.com.au s'est intéressé aux concepts loufoques du salon international de la tech, et particulièrement à la montée en puissance des constructeurs automobiles dans le domaine des technologies révolutionnaires.

Dans sa sélection, le site mentionne la collaboration entre la start-up suisse WayRay et le constructeur Hyundai, qui développent une navigation holographique surpassant celle des affichages conventionnels. Au lieu de projeter la vitesse et les instructions sur le pare-brise, ce nouveau concept utilise un verre holographique à réalité augmentée pour afficher une image stéréoscopique sur la route.

Le cocorico de la French Tech

Le journal français Les Echos souligne l'importante délégation française présente au CES en 2019. Avec 381 représentants, les Français représentent 26 % des start-up exposant dans le hall dédié aux jeunes pépites de la tech. Pour la première fois, c'est plus que les Etats-Unis. "Et lors de cette édition, l'Hexagone ne tire pas seulement sa force du nombre, mais aussi de l'unité", écrit Les Echos. Pour la première année, Business France est parvenu à réunir la presque totalité des régions faisant le déplacement sous la bannière French Tech. 

Au contraire, souligne le quotidien français, "le plus grand salon au monde consacré à la tech s'ouvre avec environ 20 % d'exposants chinois en moins". La guerre commerciale à laquelle se livrent les Etats-Unis et la Chine a poussé certaines entreprises à repenser leur stratégie commerciale.

Le CES n'échappe pas au Shutdown américain

Même le CES ne peut échapper aux effets de la fermeture en cours du gouvernement américain, note le magazine hebdomadaire américain adweek actif dans le domaine de la publicité. Onze représentants du gouvernement se sont retiré du CES en raison du shutdown.

Parmi les autres orateurs qui ont annulé figurent le président de la Commission fédérale du commerce, Rohit Chopra, la commissaire du FTC, Rebecca Slaughter, le commissaire de la FCC, Brendan Carr, le directeur adjoint de la Food and Drug Administration pour la santé numérique, Bakul Patel, et le directeur adjoint du bureau de la Superfund Remediation and Technology à l'EPA, Barnes Johnson.

Le média Business Insider écrit que que les représentants de Trump craignent de voyager tant que le gouvernement n'est pas pleinement opérationnel et que 800'000 employés sont congédiés sans contrepartie financière.

Les coulisses inédites du Salon

Didigay UK a décidé de s'intéresser au côté obscur du CES Las Vegas et présente trois histoires folles des coulisses du CES. Outre les dîners d'affaires utiles pour élargir son réseau dans le monde de la tech, certaines évènements singuliers s'organisent en marge du Salon comme des visites privées de laboratoires en compagnie de David Copperfield...

Le cauchemar de la cuisine du futur

Le réseau de restaurants Eater n'apprécie pas la cuisine du futur présentée au CES, qui selon sa journaliste est "une sorte de cauchemar". Le problème des nouvelles technologies en matière de cuisine présentée au CES Las Vegas? "Plus d'intimité dans les cuisines du futur!", peut-on lire dans l'article qui tente de démontrer que préparer une recette de poulet rôti au moyen des nouveaux outils présentés au CES se traduit par une expérience durant laquelle tous nos faits et gestes sont observés par des caméras et des capteurs. Et également partagés sur les réseaux sociaux de nos amis.

Le four intelligent de Whirlpool reconnait les aliments que le cuisinier glisse en son intérieur et règle précisément la cuisson en conséquence à l'aide de capteurs. Grâce à la caméra interne du four, on peut regarder sa préparation cuire depuis son smartphone et partager la vidéo avec ses amis.

Quant à l'écran intelligent Ge's Kitchen Club, doté lui aussi de caméras, il capture toutes les étapes de la préparation du repas. Le cuisinier peut discuter avec ses amis ou ses abonnés Youtube par exemple tout en partageant ses recettes sur Instagram. 

>> Retrouvez notre dossier complet consacré au CES de Las Vegas

 

 






 
 

AGEFI



...