Près d’un tiers des Suisses préoccupés par la cybercriminalité

mercredi, 13.02.2019

Les Suisses sont 32% à se soucier de la cybercriminalité, selon le Cyber baromètre d’Europ Assistance.

SG

Bien que le degré d’inquiétude soit plutôt élevé chez les consommateurs, l'enquête révèle que la protection est souvent négligée.

L’entreprise française Europ Assistance, spécialisée dans les services d’assistance personnalisée, vient de publier son Cyber baromètre qui prend le pouls des consommateurs en matière de cybersécurité dans 9 pays, dont la Suisse. Il en ressort qu’en moyenne près de la moitié des personnes interrogées (46%) s’inquiètent des cyber-risques. 

Près du tiers des répondants (31%) se sentent exposés à cette menace, plus encore lorsqu'il s'agit de l'identité de leurs enfants (38%). L'inquiétude est plus marquée dans le sud de l’Europe (Espagne 47% et Italie 39%) qu’en Suisse (32%). 26% des personnes interrogées ont indiqué connaitre quelqu'un qui a été victime d'une attaque contre leurs données personnelles, tandis que 82% des répondants considèrent une telle attaque comme "très stressante", parfois même plus qu'un accident de voiture.

Protection souvent négligée

Bien que le degré d’inquiétude soit plutôt élevé, l'enquête révèle que la protection est souvent négligée. Moins d'un tiers des personnes interrogées ont déclaré modifier fréquemment leurs mots de passe et leurs identifiants numériques et la moitié seulement des consommateurs disposent d'une protection antivirus et antimalware sur leur smartphone ou leur tablette.

45% des répondants ont déclaré qu'ils ne sauraient pas remédier à une atteinte à leurs données personnelles et 48% estiment que les entreprises et les institutions n’en font pas assez pour protéger leurs informations personnelles.

Seuls 38% des Suisses savent protéger leur identité

Selon l’enquête d’Europ Assistance, les Américains connaissent mieux les solutions de protection de l'identité (65%) que les Européens (40%) ou encore les Suisses (38%), mais les consommateurs sont prêts à prendre des mesures pour se protéger en ligne lorsqu'ils connaissent ces options. 

Plus de la moitié des répondants (55%) ont indiqué qu'ils avaient une opinion positive des services de cyber protection et de protection numérique. Ce nombre est passé à 61% pour les outils protégeant les enfants et 57% pour les parents âgés. Les consommateurs s'intéressent aux services d'alerte (57%), d'assistance 24 heures sur 24 (54%), de prévention (47%) et de surveillance (48%).

L'édition 2019 du Cyber baromètre d'Europ Assistance et de Lexis a été réalisée aux Etats-Unis, en Italie, en France, en Espagne, en Suisse, en Autriche, en Hongrie, en République tchèque et en Roumanie. Dans chaque pays, 800 consommateurs âgés de 25 à 75 ans ont participé à un questionnaire en ligne de 40 questions. 

L'enquête a été menée entre novembre et décembre 2018 et a porté sur quatre sujets clés: les activités en ligne et les stratégies de protection personnelle, les inquiétudes concernant les activités web et numériques, l’évaluation par les participants d'un service de protection cybernétique et numérique, ainsi que leurs intentions d'achat d'un tel service.






 
 

AGEFI



...