Stratégie énergétique 2050: la votation ne sera pas repoussée

vendredi, 14.04.2017

Les Suisses se prononceront bel et bien le 21 mai sur la Stratégie énergétique 2050.

Selon l'association de défense de l'environnement Greina, le comité référendaire formé par l'UDC et l'Alliance énergie avance de faux chiffres.

Le Tribunal fédéral a rejeté une plainte contre le référendum sur la Stratégie énergétique 2050 déposée par la fondation Greina, qui réclamait l'effet suspensif afin de repousser la votation.

L'intérêt public pour que la votation ait lieu est trop important, explique le Tribunal fédéral dans sa décision publiée vendredi. De gros efforts pour préparer le scrutin ont en plus déjà eu lieu.

Selon l'association de défense de l'environnement Greina, le comité référendaire formé par l'UDC et l'Alliance énergie avance de faux chiffres. D'après eux, les coûts de la Stratégie énergétique s'élèveraient à 3200 francs en moyenne par ménage par an, contre 40 francs selon les calculs de l'Office fédéral de l'énergie.

La fondation Greina a dénoncé un mensonge délibéré et accusé les opposants à la loi de vouloir tromper le peuple sur cet objet.

Le référendum a formellement abouti le 31 janvier, avec 68'390 signatures valables. La stratégie énergétique doit provoquer un tournant vert. Aucune nouvelle centrale nucléaire ne devrait être construite et l'énergie de l'atome être progressivement remplacée par celle produite par le vent, le soleil, l'eau ou les déchets.

Entreprises et ménages devront participer à l'effort en réduisant leur consommation d'énergie de 43% par rapport à l'an 2000. Pour l'UDC, c'est là que le bât blesse. (awp)


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...