Près de huit Romands sur dix craignent de voir leurs primes-maladie s’envoler à cause de la Covid-19

jeudi, 17.09.2020

Les Suisses romandes sont bien plus inquiets d’une éventuelle augmentation de leurs primes-maladies à la suite de la crise du coronavirus: ils sont 79% à le redouter, contre 48% des alémaniques.

Un patient au centre de triage de l'hôpital régional La Carita, à Locarno, en avril 2020. Sur l'ensemble de la Suisse, près de 64% des assurés craignent une augmentation de leurs primes-maladie suite à la pandémie du coronavirus. (Keystone)

Sur l'ensemble de la Suisse, près de 64% des assurés craignent une augmentation de leurs primes-maladie suite à la pandémie du coronavirus. Alors que l'annonce officielle pour 2021 approche à grands pas, plus de trois Suisses romands sur quatre déclarent craindre une hausse de leurs primes pour cette raison, soit 79% d’entre eux. Les Suisses italiens affichent également clairement leurs craintes, avec un ratio qui atteint 71.4%. Côté alémanique, ce ratio atteint 48%: ils se montrent plus confiants. D'une région linguistique à l'autre, les différences sont donc considérables.
Ces chiffres sont issus du comparatif en ligne bonus.ch qui permet, chaque année depuis 2009,  à la population suisse de donner son avis sur la thématique de l'assurance maladie. En août 2020, ce sont ainsi plus de 1400 personnes qui ont répondu à l'enquête de satisfaction et qui ont évalué leur assureur sur les points suivants: hausse des primes, clarté des informations transmises, traitement des prestations et service à la clientèle.

Pour ce qui est des primes, dans le contexte actuel, bonus.ch prévoit une hausse variant entre 0.5% et 1.5%.

Fidélité et satisfaction

En 2020, plus de 90% des sondés sont restés fidèles à leur assurance maladie. Un ratio élevé qui s'explique en partie par le faible hausse des primes (0.2%). À mi-août dernier, lorsque les participants ont été interrogés à propos de leur intention ou non de changer pour 2021, la hausse était estimée entre 1 et 2%. Résultats: sur la base de cette tendance, plus de la moitié des répondants (57%) ont déclaré qu'ils n'envisageaient pas de changer de prestataire. À l'inverse, seuls 17.1% indiquent qu'ils vont y songer, le reste étant sans avis.

En parallèle, un constat ressort: la population suisse n'a jamais été aussi satisfaite de son assurance maladie. En 2020, les caisses-maladie en Suisse enregistrent la meilleure moyenne depuis 2009 en ce qui concerne la note globale de satisfaction, avec 5.05 sur 6. La caisse-maladie la plus populaire auprès des internautes cette année est la KPT, une habituée du podium puisqu’elle figure systématiquement dans le Top deux des meilleures caisses-maladie en Suisse.

Coutumière du haut du classement, SWICA se positionne cette année sur la deuxième marche du podium. Elle partage son rang avec Avenir (GM), qui réalise une belle progression par rapport à 2019. Viennent ensuite Concordia , Helsana et Sanitas en troisième position.

La tendance de ces dernières années se confirme: les Suisses allemands sont les plus satisfaits de leur caisse-maladie. En 2020, ils sont ainsi 78.6% à attribuer la mention "bien" ou "très bien". Ce constat vient corroborer le fait qu'ils soient ceux qui envisagent le moins de changer d'assurance pour 2021. Chez les Suisses romands, ce ratio se monte à 69.2%, tandis que les Suisses italiens (56.2%) restent encore et toujours les plus difficiles à satisfaire. (ATS)

>>Lire notre dossier coronavirus






 
 

AGEFI



...