Médicaments: les Suisses dépensent plus de 450 millions de francs en trop par an

vendredi, 25.11.2016

Les Suisses continuent de payer trop cher leurs médicaments. Si le prix était le même qu'en Allemagne ou en France par exemple, ils économiseraient 458 millions de francs par an selon santésuisse.

L'Office fédéral de la santé publique se base sur neuf pays de référence pour fixer les prix des médicaments: l'Allemagne, le Danemark, la Grande-Bretagne, les Pays-Bas, la France, l'Autriche, la Belgique, la Finlande et la Suède.

Les Suisses continuent de payer trop cher leurs médicaments. Si le prix était le même qu'en Allemagne ou en France par exemple, ils économiseraient 458 millions de francs par an, selon santésuisse.

La faîtière des assureurs a comparé les marges commerciales réalisées par les pharmaciens, les médecins et les services ambulatoires sur les médicaments. Résultat, en 2015, les médicaments ont représenté 6 milliards de francs à la charge de l'assurance de base et, partant, des assurés qui paient inutilement 1,5% de primes en trop.

Sur cette somme, les pharmaciens, les médecins et les services hospitaliers ambulatoires ont empoché 1,7 milliard de francs au titre de la marge commerciale, constate santésuisse dans sa cinquième étude publiée vendredi.

Santésuisse demande donc au Conseil fédéral de modifier l'ordonnance afin de baisser ces marges "dans les plus brefs délais". En dépit des appels fréquents du Surveillant des prix, Stefan Meierhans, aucun changement n'a été effectué depuis dix ans.

L'Office fédéral de la santé publique se base sur neuf pays de référence pour fixer les prix des médicaments: l'Allemagne, le Danemark, la Grande-Bretagne, les Pays-Bas, la France, l'Autriche, la Belgique, la Finlande et la Suède. La marge représente la différence entre le prix au sortir de la fabrique et le prix de vente sans TVA. - (awp)


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 

...