Chine: les bénéfices dans l'industrie ont fondu en pleine pandémie

vendredi, 27.03.2020

Les secteurs des biens électroniques (-87%), de l'automobile (-79,6%) et des machines et équipements électriques (-68,2%) ont été parmi les plus durement touchés, le Bureau national des statistiques (BNS).

Les entreprises industrielles chinoises ont vu leurs bénéfices chuter de 38,3% sur un an en janvier-février sur fond de pandémie de Covid-19, qui a paralysé l'activité économique du géant asiatique.

Les entreprises industrielles chinoises ont vu leurs bénéfices chuter de 38,3% sur un an en janvier-février sur fond de pandémie de Covid-19, qui a paralysé l'activité économique du géant asiatique. Ces profits ont atteint 410 milliards de yuans (55,7 milliards de francs) sur les deux premiers mois de l'année, a annoncé le Bureau national des statistiques (BNS).
Pékin regroupe traditionnellement ses statistiques économiques des deux premiers mois de l'année en raison de la survenue du Nouvel an chinois à une date variable aux mois de janvier ou février.

>>> Lire notre dossier sur le Coronavirus

Les secteurs des biens électroniques (-87%), de l'automobile (-79,6%) et des machines et équipements électriques (-68,2%) ont été parmi les plus durement touchés, selon le BNS.
L'épidémie -- dont le danger n'a été reconnu par Pékin que fin janvier -- a eu de graves répercussions sur la production et le fonctionnement des entreprises", a relevé dans un communiqué le Bureau national des statistiques.

L'industrie est l'un des moteurs de l'économie chinoise encore largement tournée vers l'export.
A l'inverse, l'industrie du tabac a vu ses bénéfices bondir de 31,5% sur un an en janvier-février. La publication de ces indicateurs reflète les conséquences du nouveau coronavirus sur l'économie chinoise, qui a été pratiquement paralysée en février par les mesures anti-épidémie prises par Pékin.

La province centrale du Hubei, berceau de la pandémie, a vu ses quelque 56 millions d'habitants placés en quarantaine, perturbant très fortement le transport des marchandises et bouleversant les chaînes d'approvisionnement.

Depuis, l'activité reprend dans le pays à la faveur d'une levée progressive des restrictions mais les conséquences sur l'économie devraient s'éterniser. En mars, la croissance sera "négative" dans pratiquement tous les secteurs, assure l'économiste Ting Lu,
de la banque Nomura.(awp)






 
 

AGEFI



...