L’activité de Sika a ralenti mais ne déçoit pas

jeudi, 23.07.2020

Les résultats du chimiste de la construction Sika sont en baisse au premier semestre, mais dépassent néanmoins les attentes.

Des ouvriers étendent des films Sika sur le chantier du tunnel d'Eppenberg, en 2016. (Keystone)

Le fabricant de spécialités chimiques pour la construction et l'industrie Sika a vu ses résultats reculer au premier semestre, parvenant néanmoins à dépasser les attentes du marché. La direction table sur un rebond en seconde partie d'année et a confirmé sa stratégie à l'horizon 2023.

Le chiffre d'affaires net du groupe zougois a reculé de 3,2% à 3,61 milliards de francs, sous l'effet négatif d'effets de changes à hauteur de -6,1% ou 225 millions. A taux de changes constants, les ventes sont ressorties en progression de 2,9%, a indiqué Sika jeudi dans un communiqué.

Au niveau de la rentabilité, le résultat d'exploitation (Ebit) a chuté de 14,8% sur un an à 410,2 millions de francs, également impacté à hauteur de 29 millions par les effets de changes. Le bénéfice net part du groupe est quant à lui ressorti à 275,1 millions, en repli de 16%.

Ces chiffres clés dépassent les attentes des analystes. Après une première partie d'exercice marquée par la pandémie de coronavirus, surtout lors des mois de mars, avril et mai, la direction s'attend à de meilleures conditions de marché au second semestre, permettant une croissance autant au niveau des ventes que de l'Ebit.

Une première amélioration a déjà été constatée en juin avec une croissance organique positive des ventes, grâce aux mesures de déconfinement.

La "stratégie 2023" a pour sa part été confirmée. Cette dernière comprend une croissance de 6% à 8% par année et une marge opérationnelle (Ebit) entre 15% et 18% dès 2021. (AWP)

Lire aussi: Sika tourne à un haut régime






 
 

AGEFI



...