Schmolz+Bickenbach voit ses ventes trimestrielles augmenter de 30%

mercredi, 08.08.2018

Les résultats au 2e trimestre du sidérurgiste Schmolz+Bickenbach se sont nettement améliorés en comparaison annuelle, portés par une hausse des prix et l'acquisition du français Ascométal.

Le chiffre d'affaires s'est envolé de presque 30% sur un an à 908,3 millions d'euros.(keystone)

Pour l'ensemble de l'année, le groupe lucernois a revu mercredi à la hausse ses prévisions pour le bénéfice opérationnel, porté par une hausse des prix et l'acquisition du français Ascométal.

"Il s'agit du meilleur résultat trimestriel depuis 2011 grâce à une forte demande et aux mesures prises à l'interne", relève le groupe dans le communiqué.

Durant la période sous revue, le chiffre d'affaires s'est envolé de presque 30% sur un an à 908,3 millions d'euros. Les volumes se sont aussi étoffés de 23,4% à 580 kilotonnes. Quant au prix par tonne, il est monté à 1566 euros contre 1489 euros il y a un an et 1521 au premier trimestre.

Les ventes sont bien supérieures au consensus AWP qui anticipait cet indicateur à 850 millions.
Au niveau rentabilité, le sidérurgiste a vu son excédent brut d'exploitation ajusté (Ebitda) augmenter de 22% à 84,9 millions, grâce en partie à Ascométal. Cependant la marge afférente a diminué à 9,3% contre 9,9% il y a un an.

Le résultat net s'est inscrit à -10,2 millions contre une perte de 22,1 millions à la même période il y a un an.

Hausse des prévisions

L'industrie automobile européenne a en particulier soutenu la croissance du groupe. Le secteur des machines et l'ingénierie des industries de transformation ont aussi continué leur croissance, précise le groupe.Toutes les régions ont connu une croissance des recettes à deux chiffres. L'Europe, grâce à la bonne conjoncture et le rachat d'Ascométal, s'est distinguée avec une progression de 33,5% au niveau des ventes. L'acquisition a en particulier dopé le chiffre d'affaires en France (+94,2%).Les produits d'Ascométal ayant été intégrés dans la section Qualité & aciers spéciaux, celle-ci a vu ses recettes prendre 62,0% à 484,5 millions.Pour l'ensemble de l'année, le groupe vise maintenant un Ebitda ajusté oscillant entre 230 et 250 millions d'euros, contre 200 et 230 millions auparavant.(awp)

 

 






 
 

AGEFI



...