Le pétrole baisse dans un marché qui s'inquiète des tensions commerciales

vendredi, 08.11.2019

Les prix du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la veille.

Les cours avaient notamment profité de l'annonce par la Chine d'une levée progressive des droits de douane.(Keystone)

Le marché du pétrole s'inquiète toujours des relations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine. Les prix ont chuté vendredi.

Vers 10H05 GMT (11H05 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 61,49 dollars à Londres, en baisse de 1,28% par rapport à la clôture de jeudi.

A New York, le baril américain de WTI pour décembre perdait 1,45% à 56,32 dollars.
Jeudi, les prix avaient gagné respectivement 0,9% et 1,4%. Le Brent avait même culminé à 57,88 dollars, un niveau plus vu depuis un mois et demi.

Les cours avaient notamment profité de l'annonce par la Chine d'une levée progressive des droits de douane que s'imposent Pékin et Washington, laissant ainsi entrevoir une possible trêve dans le conflit commercial qui pèse sur la croissance économique.

Mais le pétrole "est déjà en train de réduire ses gains aujourd'hui sur fond d'informations discordantes", a fait observer Craig Erlam, analyste pour Oanda.

"L'information de mercredi était à propos d'un report de la possible rencontre entre Trump et Xi. La nouvelle d'hier matin (jeudi) disait qu'un accord-cadre avait été trouvé et celle d'hier soir évoquait des résistances au sein de l'administration américaine à cette accord", a résumé Olivier Jakob, analyste pour Petromatrix.

Cette dernière information "a alimenté les doutes sur la capacité des deux parties à signer un accord avant la fin de l'année", a renchéri Stephen Brennock, analyste pour PVM.

En s'opposant commercialement, les deux géants économiques font craindre un déraillement de la croissance mondiale, déjà en net ralentissement, qui se répercuterait automatiquement sur la demande d'or noir.

En octobre, la Chine a cependant importé 45,51 millions de tonnes de pétrole, soit environ 10,7 millions de barils de pétrole par jour, "un nouveau record", selon Olivier Jakob.

"En moyenne, la Chine importe un million de barils en plus chaque jour par rapport l'année dernière et les Etats-Unis importe un million de barils par jour en moins", a constaté l'analyste.

Les Etats-Unis connaissent depuis plusieurs années une production record, alimentée par le développement de l'offre non conventionnel.(awp)






 
 

AGEFI




...