Crise du coronavirus: pas de fleur pour les entreprises qui empruntent

mercredi, 06.05.2020

Les prêts garantis par la Confédération ne seront pas assouplis. Pour les parlementaires fédéraux, il est trop tôt pour corriger le tir.

Maude Bonvin

«Les entreprises doivent être incitées à rembourser rapidement l'argent des contribuables», déclare la conseillère nationale, Céline Amaudruz. (Keystone)

Le Conseil national a défendu cette semaine bec et ongles un adoucissement des crédits cautionnés par la Confédération. Sans succès. Les sénateurs n’ont pas voulu en entendre parler. Ils ont balayé un allongement du délai de remboursement à huit ans et la garantie d’un taux d'intérêt nul pour...






 
 

AGEFI



...