La coordination entre la Confédération et les cantons reste la priorité

lundi, 23.03.2020

Les présidents des gouvernements cantonaux ont rencontré lundi une délégation du Conseil fédéral à Berne pour dresser un point de la situation dans la lutte contre le coronavirus. La coordination reste la priorité.

Vendredi, le Conseil fédéral, qui a la haute main dans la gestion de la crise, a décidé de durcir le ton.(Keystone)

Les présidents des 26 gouvernements ont été reçus par la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga, accompagnée du ministre de la santé Alain Berset et du ministre de l'économie Guy Parmelin. La Confédération et les cantons veulent continuer à oeuvrer ensemble et de manière coordonnée, a tweeté le chancelier André Simonazzi. "L'action commune de toutes les autorités assurera l'efficacité de la lutte contre l'épidémie".

Vendredi, le Conseil fédéral, qui a la haute main dans la gestion de la crise, a décidé de durcir le ton sans toutefois prononcer de confinement général. La population est fortement encouragée à rester à la maison. Les rassemblements de plus de cinq personnes sont interdits sous peine d'amende. Les polices cantonales pourront amender les contrevenants, à raison de 100 francs par personne.

Les nouvelles mesures annoncées vendredi concernent aussi les domaines de la construction et de l'industrie. Ceux-ci sont tenus de respecter les recommandations en matière d'hygiène et d'éloignement social. Et les employeurs doivent limiter le nombre de personnes sur les chantiers. Si les entreprises ne peuvent pas mettre en oeuvre les règles d'hygiène, elles devront fermer.

>>> Lire notre dossier sur le Coronavirus

Certains cantons ont depuis édicté leurs propres mesures. Le Tessin a ainsi décrété la fermeture de toutes les industries jusqu'au 29 mars. Uri a interdit aux personnes de plus de 65 ans de quitter la maison, mais le canton a dû revenir en arrière, car les mesures prises vendredi par la Confédération priment.(awp)






 
 

AGEFI



...