Les taux hypothécaires devraient se maintenir à un faible niveau jusqu’en 2021

vendredi, 03.05.2019

Les premiers signes d’apaisement pour l’évolution conjoncturelle mondiale lèvent les craintes d’une récession à grande échelle. Un redressement notable des taux d'intérêt n'est pas à prévoir avant 2021.

Un redressement notable des taux d'intérêt n'est pas à prévoir avant 2021.(pixabay)

Les experts du conseiller hypothécaire MoneyPark ont parlé d’une «immense surprise». Contre toute attente, l’économie américaine a atteint au premier trimestre 2019 une croissance de son PIB estimée à 3,2%. Et ce malgré tous les avis négatifs, qui pour certains lançaient même des avertissements au sujet d’une prochaine récession.

À l’heure actuelle, la croissance économique chinoise influence elle aussi positivement la conjoncture mondiale. Il faut s’attendre à ce que l’amélioration des données conjoncturelles en provenance de Chine se reflète également au cours des prochains mois dans les données des principaux partenaires commerciaux, écrit MoneyPark dans un communiqué.

Les indicateurs précoces des pays occidentaux se sont déjà au moins stabilisés. Un certain nombre d’experts pensent même qu’une reprise globale sera possible dès le milieu de l’année. Ainsi, la Fed a maintenu au 1er mai le taux d’intérêt directeur dans la fourchette de 2,25 à 2,5%.

Les taux d’intérêt directeurs restent inchangés

Les perspectives de croissance et donc aussi d’inflation dans l’espace européen sont toutefois encore modestes de manière générale. Les problèmes économiques et politiques au sein de l’UE peuvent encore faire l’objet à l’avenir de craintes liées à une éventuelle récession.

La Banque centrale européenne (BCE) ainsi que la Banque nationale suisse (BNS) ont par ailleurs exposé à plusieurs reprises vouloir poursuivre jusqu’à nouvel ordre leur politique monétaire expansionniste, et ce au moins jusqu’en 2021.

Tant que le taux d’inflation en Suisse ne sera pas reparti à la hausse de manière significative, il ne faudra pas compter non plus sur un tournant soudain dans la politique des taux, conclut MoneyPark.

 

 






 
 

AGEFI



...