Quatre millions pour multiplier les scanners d’Artmyn à travers le globe

jeudi, 31.10.2019

Les outils de la start-up de Saint-Sulpice permettent de numériser des œuvres d’art en très haute résolution. Leur industrialisation mènera à leur déploiement mondial.

Sophie Marenne

En pratique, chaque scanner sera doté d’une caméra centrale et d’une soixantaine de différents éclairages.

Les moindres détails d’une toile, jusqu’au plus petit coup de pinceau, sont maintenant observables depuis chez soi grâce à l’entreprise vaudoise Artmyn. Largeur, hauteur et profondeur, mais aussi direction et angle de la lumière sur une peinture: le super-scanner mis au point par la firme permet...






 
 

AGEFI




...