Une fusion entre Sunrise et Salt n'est pas à l'ordre du jour

mardi, 19.05.2020

Les opérateurs Sunrise et Salt, qui viennent de conclure un partenariat stratégique dans le domaine de la fibre optique, n'envisage pas de s'unir.

"Nous coopérons dans le domaine de la fibre optique, car cela fait sens pour les deux entrerpises en tant que sociétés autonomes de s'engager", a expliqué le patron de Sunrise, André Krause. (Keystone)

Sunrise et Salt, qui ont annoncé dans la matinée de mardi une collaboration dans la fibre optique, n'ont pas l'intention d'unir leurs destins. "Une fusion de Sunrise et Salt ne figure pas à l'ordre du jour", a assuré le patron de Sunrise, André Krause, à l'occasion d'une téléconférence.

Il y a une dizaine d'années, les deux concurrents de Swisscom avaient vu leur projet de mariage retoqué par la Commission de la concurrence (Comco). Il n'y aura pas non plus de collaboration dans les réseaux de télécommunication mobile, a affirmé M. Krause, rappelant que Sunrise et Salt ont tous deux vendu leurs mâts d'antenne à l'espagnol Cellnex.

"Nous coopérons dans le domaine de la fibre optique, car cela fait sens pour les deux entrerpises en tant que sociétés autonomes de s'engager", a poursuivi le dirigeant, soulignant les "avantages économiques évidents" de la nouvelle coentreprise, baptisée Swiss Open Fiber.

Cette dernière entend collaborer avec les électriciens locaux, notamment en utilisant pour l'installation de la fibre optique les conduits destinés aux câbles électriques, a indiqué à AWP son président Marc Furrer.

Les travaux seront confiés à des entreprises générales. La coentreprise elle-même ne devrait pas compter plus d'une trentaine de collaborateurs, a indiqué l'ancien directeur de la Commission fédérale de la communication (ComCom). C'est elle qui s'occupera de la coordination, de l'exploitation et de la commercialisation des infrastructures.

Le nouveau réseau de fibre optique est ouvert à tous, y compris à Swisscom, a déclaré le patron de Salt, Pascal Grieder. "Nous sommes ouverts à tous les partenaires pour le réseau et la distribution", a-t-il poursuivi, se défendant de vouloir créer un nouveau monopole.

Dans un premier temps, Sunrise et Salt détiendront chacun une moitié de Swiss Open Fiber. Mais les deux opérateurs espèrent encore convaincre un partenaire financier de prendre part à leur initiative, y compris avec une participation minoritaire. "Je m'attends à ce que Sunrise et Salt conservent chacun environ un quart de la société", a lâché M. Krause. (awp)






 
 

AGEFI



...