Perspectives assombries pour les exportations des PME suisses

jeudi, 10.10.2019

Les nuages s'accumulent sur les exportations des PME helvétiques au quatrième semestre. Malgré une croissance continue, l'optimisme n'est pas de guise selon le baromètre périodique de S-GE.

Moins de la moitié (47%) des entreprises consultées s'attendent à une recrudescence de leurs envois à l'étranger. (Keystone)

Les perspectives s'assombrissent pour les exportations des petites et moyennes entreprises (PME) helvétiques au quatrième trimestre, selon le baromètre périodique publié jeudi par Switzerland Global Enterprise (S-GE). Si la croissance devrait rester au rendez-vous, l'optimisme des sondés n'avait plus été aussi modéré depuis plus de trois ans.

L'indice afférent s'établit pour l'ultime partiel de 2019 à 62 points, soit toujours dans la zone de croissance mais en retrait de sept points sur un trimestre. Moins de la moitié (47%) des entreprises consultées s'attendent à une recrudescence de leurs envois à l'étranger, 30% anticipent une stagnation et 23% redoutent une érosion.

L'Allemagne demeure de loin la destination préférée des exportateurs de biens et de services, avec trois producteurs sur quatre souhaitant réaliser des ventes outre-Rhin. France et Autriche complètent le podium, avec respectivement 52 et 51% d'intentions d'exportation. Profitant de la chute de popularité des Etats-Unis (-12 points de pourcentage à 44%), l'Italie (45%) s'empare de la médaille en chocolat.

Le Royaume-Uni recueille encore 36% des suffrages, tandis que Pays-Bas et Empire du Milieu récoltent 33% chacun.

Parmi les souhaits de destinations encore inassouvis, les répondants mentionnent à hauteur de 13% le Japon et les Etats-Unis. Viennent ensuite les Etats du Golfe (12%), la Scandinavie, la France et l'Allemagne (9%) ou encore la Chine (8%).

Les auteurs de l'étude relèvent que le baromètre des exportations de Credit Suisse laisse augurer un temps d'arrêt dans leur progression à court terme.(awp)






 
 

AGEFI




...