Pékin et Washington tentent de relancer le dialogue

samedi, 06.07.2019

Les négociations se poursuivent au plus haut niveau entre la Chione et les Etats-Unis pour parvenir à un accord commercial.

Le conseiller économique de la Maison Blanche Larry Kudlow a affirmé que les négociations sont en cours. (Keystone)

Pékin et Washington s'efforçaient toujours vendredi de formaliser au plus haut niveau la reprise de leurs négociations commerciales, la presse chinoise évoquant une rencontre la semaine prochaine à Pékin.

Près d'une semaine après l'annonce de la reprise du dialogue brutalement interrompu début mai, la perspective d'une rencontre éventuelle a entraîné un rebond à Wall Street dans l'espoir que les deux premières puissances économiques du monde mettent fin à leur guerre commerciale.

Le conseiller économique de la Maison Blanche Larry Kudlow a souligné vendredi que la communication entre les négociateurs en chef, rétablie depuis la rencontre la semaine dernière à Osaka entre Donald Trump et le président chinois Xi Jinping, se poursuivait.

"Ils travaillent désormais à programmer une date pour une réunion face à face", a-t-il déclaré sur Fox Business, tout en affirmant ne pas savoir si elle se tiendrait la semaine prochaine.

"Je pense que les réunions téléphoniques ont lieu cette semaine. Le face à face ne devrait pas se produire avant une semaine mais je ne veux pas trop m'avancer", a-t-il ajouté. "C'est en négociation, ce qui est une bonne chose", a-t-il souligné.

Une communication permanente

Le South China Morning Post évoquait pourtant vendredi une rencontre à Pékin la semaine prochaine.

"Nous sommes en train de programmer une conversation téléphonique à haut niveau avec la Chine pour la semaine prochaine", a-t-on réagi de source proche de l'administration Trump.

La Chine a prévenu jeudi qu'elle ne signerait aucun accord commercial avec les Etats-Unis si celui-ci n'incluait pas une levée totale des surtaxes douanières imposées par l'administration Trump sur les produits chinois.

Des équipes des deux premières puissances économiques mondiales "maintiennent une communication permanente", a en outre déclaré lors d'une conférence de presse Gao Feng, le porte-parole du ministère du Commerce.

Larry Kudlow a indiqué de son côté qu'il n'y avait de "pas de condition pour ces discussions et pas de conditionnalité pour un accord".

"Je pense que le président Trump a clairement indiqué à Osaka que nous allions suspendre toute augmentation de tarifs douaniers sur les derniers quelque 300 milliards de dollars d'échanges commerciaux, mais que la structure tarifaire actuelle resterait inchangée", a-t-il rappelé.

Les négociations commerciales entre les deux pays s'étaient brutalement arrêtées début mai au moment même où un accord semblait à portée de main, Washington accusant alors Pékin d'être revenu sur tous ses engagements.

L'administration américaine exige des autorités chinoises qu'elles mettent fin aux subventions massives d'Etat, au transfert forcé de technologies ou encore au vol de la propriété intellectuelle. (awp)






 
 

AGEFI



...