Le Prix Piguet Galland attribué à des lunettes éco-friendly

jeudi, 12.10.2017

Les lunettes éco-friendly "Pourquoi pas" de Maé Guttierez, étudiante à la Head de Genève, ont remporté le prix Piguet Galland. Faciles d'entretien, ces lunettes se raccommodent très simplement, avec des pièces provenant de chutes ou d’autres lunettes cassées.

Les lunettes reposent sur un système de personnalisation et de réparation sur mesure, pour permettre au consommateur d’entrer activement dans le processus créatif.

Créé l’an passé, le Prix Piguet Galland des Design Days a récompensé cette année la jeune designer suisse Maé Guttierez pour ses lunettes ludiques, éco-responsables et stylées.

Ce travail de création a été mené dans le cadre de sa collection de diplôme de Bachelor Design à la HEAD de Genève. Les lunettes de Maé Guttierez donnent à voir le monde d’une nouvelle façon. Elles reposent sur un système de personnalisation et de réparation sur mesure, pour permettre au consommateur d’entrer activement dans le processus créatif.

Faciles d’entretien, les lunettes « Pourquoi pas » se « raccommodent » très simplement, avec des pièces provenant de chutes ou d’autres lunettes cassées. Toutes les paires proposées sont fabriquées à base d’acétate provenant des rebuts de l’industrie lunetière, située dans l’arc jurassien Suisse. Le travail de transformation est réalisé à la main, à Genève.

Le Prix Piguet Galland a été décerné lors de la neuvième édition des Design Days par un jury d’experts rassemblé par le magazine Espaces contemporains et présidé par le créateur genevois Claudio Colucci. La sélection des lauréats retenus était particulièrement relevée. Il convient de mentionner l’atelier niklaus et laurentino pour sa lampe de lecture en laine suisse, XX pour sa micro turbine à vent dépliable et Søren Henrichsen pour HANSRUEDI, coucou Suisse revisité, doté d’un capteur de luminosité.


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01


...