A la location ou à l'achat, les prix ont baissé en février

lundi, 04.03.2019

Les loyers proposés en février ont baissé de 0,5% et les prix des logements en propriété ont légèrement fléchi (-0,1%).

Le loyer mensuel d'un appartement typique de 100 mètres carré s'élève actuellement à environ 2140 francs. (Pixabay)

Les loyers proposés au mois de février en Suisse ont augmenté selon le portail immobilier homegate.ch, tandis qu'ils ont baissé selon son concurrent Immoscout 24.

D'après le baromètre compilé par homegate.ch et la Banque cantonale de Zurich (ZKB) publié lundi, les prix ont progressé de 0,1%. Sur un an, ils n'ont pas bougé.

En revanche, le Swiss Real Estate Offer Index a indiqué plus tôt dans la matinée que les loyers proposés en février ont baissé de 0,5% et les prix des logements en propriété ont légèrement fléchi (-0,1%). Sur un an, le recul des prix atteint même 1,7%. L'indice est établi mensuellement par Immoscout 24, en coopération avec la société de conseil en immobilier CIFI.

Au niveau des disparités régionales, les deux indices semblent davantage se rejoindre. Dans le canton de Zurich, pendant le mois sous revue, l'indice de homegate.ch n'a pas varié, s'établissant à 118,5 points. La région de Zurich, la Suisse du Nord-Ouest et l'espace Mitteland restent quant à eux relativement stables (+0,1%) d'après Swiss Real Estate Offer Index.

Le canton de Zoug a subi la plus forte hausse (+1,8%), quand à l'autre bout de l'échelle, les loyers à Genève ont plongé de 1,1% d'après le portail immobilier homegate.ch. Ils ont reculé de 0,8% dans la région genevoise, ajoute son concurrent, tandis que le Tessin enregistre une légère augmentation des loyers (+0,3%).

Hausse de la population en ville

Pour expliquer cette tendance baissière relevée par le Swiss Real Estate Offer Index, les auteurs de l'étude indiquent que "du fait de l'offre généreuse d'appartements, des hausses sensibles des loyers ne sont pour le moment pas constatées dans la plupart des régions suisses".

La situation est différente dans les cinq grands centres urbains suisses, où la population croît bien plus vite que le stock de logements. "Tant que cette tendance persistera, des loyers en hausse et des files d'attente lors de visites d'appartement feront partie du paysage des citadins", affirme l'expert immobilier.

Par ailleurs, posséder son propre logement devient meilleur marché, affirme Immoscout 24. Les prix des maisons individuelles en février ont légèrement régressé (-0,1%). Un mètre carré de surface habitable nette coûte ainsi en moyenne environ 6316 francs.

La propriété par étage accuse en outre une nouvelle légère correction de prix de -0,2%. A 7142 francs par mètre carré de surface habitable nette, les prix proposés dans cette catégorie sont considérablement plus élevés. (awp)






 
 

AGEFI



...