Molecular Partners: liquidités de 80,7 millions à fin mars

jeudi, 07.05.2020

Les liquidités nettes utilisées dans les activités opérationnelles ont atteint 12,8 millions. A fin mars, la société employait 139,6 personnes équivalents plein temps, en hausse de 14% sur un an.

L'entreprise a rappelé que trois nouveaux membres ont rejoint le conseil d'administration, Sandip Kapadia, Vito Palombella et Michael Vasconcelles.

Le laboratoire expérimental Molecular Partners disposait de 80,7 millions de francs de liquidités à fin mars, contre 95,1 millions à fin 2019. Les financements sont assurés jusqu'au second semestre 2021, hors versements d'étapes potentiels, a précisé jeudi la société.

La perte nette s'est inscrite à 13,3 millions et la perte opérationnelle à 12,2 millions.
Les liquidités nettes utilisées dans les activités opérationnelles ont atteint 12,8 millions. A fin mars, la société employait 139,6 personnes équivalents plein temps, en hausse de 14% sur un an. L'écrasante majorité (85%) des collaborateurs travaillaient dans la recherche et le développement.

L'entreprise a rappelé que trois nouveaux membres ont rejoint le conseil d'administration, Sandip Kapadia, Vito Palombella et Michael Vasconcelles.
Des avancements ont été réalisés au niveau des développements cliniques, notamment des résultats d'études pour le produit le plus avancé, Abicipar dans la dégénérescence maculaire humide liée à l'âge. Une demande d'homologation a été déposée en mars auprès des autorités japonaises et des décisions des autorités compétentes sont attendues aux Etats-Unis, mi-2020 et en Europe, au second semestre.

Concernant le MP0250 dans le myélome multiple, des discussions sur d'éventuelles collaborations sont en cours. Au 30 avril, 30 patients avaient été recrutés pour une étude.
Le AMG 506 (MP0310) est administré dans une étude à des doses progressivement plus élevés pour traiter des tumeurs solides. Les résultats seront utilisés pour informer sur de potentielles études en combinaison, qui seront conduites par Amgen.

Les études se poursuivent pour MP0317 (FAP X CD40), avec l'aval de l'autorité américaine du médicament (FDA), auprès de laquelle les démarches en vue d'une homologation doivent être entamées fin 2020.

En outre, le Darpin antiviral développé contre le SARS-Cov-2, responsable du Covid-19, doit être introduit en phase clinique au deuxième semestre de l'année en cours.
Pour l'année 2020, à taux de change constants, Molecular Partners table sur des dépenses de 60 à 70 millions. Ces prévisions dépendent des progrès réalisés dans le portefeuille de produits, des coûts de fabrication et de la rapidité du recrutement des patients. Les effets de la pandémie de Covid-19 ne sont pas non plus à négliger.(AWP)






 
 

AGEFI



...