Les listes noires des assureurs visent à abaisser les tarifs des cliniques privées

mercredi, 02.01.2019

Les limites appliquées pour les assurés en division (semi-) privée vont de tarifs maximum jusqu’au refus total de la prise en charge d'un séjour à l'hôpital.

Christian Affolter

Concordia et Atupri ont des listes négatives au moins aussi longues que celle de Helsana. (Keystone)

Les cliniques privées se voient confrontées à des listes noires établies par les assureurs maladie qui créent des situations absurdes. De nombreux établissements figurant parmi ceux éligibles dans le cadre de traitements s’inscrivant dans l’Assurance obligatoire de soins (AOS) se retrouvent sur...






 
 

AGEFI



...