SGS rompt avec l’ère Marchionne sans être sanctionné par les marchés

mercredi, 07.11.2018

Les investisseurs ont manifestement déjà calculé avec des objectifs moins ambitieux que ceux affichés par le groupe genevois jusqu’à aujourd’hui.

Christian Affolter

Frankie Ng, CEO de SGS

L’histoire de FiatChrysler se répète un petit peu chez SGS. Fixer des objectifs très, voire trop ambitieux faisait partie de l’aura du grand industriel que fut Sergio Marchionne. Depuis avril, le titre du constructeur automobile a chuté d’un quart. Face à cela, l’évolution de l’action SGS de...






 
 

AGEFI



...