La gestion passive peut poser des risques systémiques

jeudi, 20.12.2018

Les institutionnels sondés dans le cadre de l’étude de Natixis IM se montrent préoccupés par l’impact de l’importance croissante de la gestion passive sur la volatilité.

Christian Affolter

Babak Abrar, Responsable de la distribution externe chez Natixis IM pour la France, la Suisse romande, Monaco et Israël.

La volatilité est arrivée au centre des préoccupations des investisseurs institutionnels. Le fait qu’elle occupe le haut du tableau semble aussi entraîner un changement d’attitude vis-à-vis de la répartition entre la gestion active et passive. Plus que 60% des sondés estiment que la popularité...






 
 

AGEFI



...