Le marché automobile poursuit sa route en marche arrière

mardi, 03.11.2020

Le nombre d'immatriculations de voitures a accéléré son effritement. Octobre 2020 devient le plus mauvais mois en la matière, depuis 15 ans.

Une persistance de la dynamique actuelle jusqu'en fin d'année fera de 2020 l'année la plus noire pour l'automobile en Suisse et au Liechtenstein depuis les années 1970. (Keystone)

Les immatriculations de voitures de tourisme neuves en Suisse et au Liechtenstein ont appuyé sur la pédale de droite, en marche arrière, au mois d'octobre. Leur nombre s’est étiolé de près de 20% sur un an à 5128 véhicules. Le tassement de croisière mensuel observé depuis le mois de juin s'inscrivait jusqu'ici dans une fourchette de 11,3 à 16,3%.

Le mois d'octobre 2020 apparaît dans les annales de la faîtière des importateurs automobile comme le plus mauvais depuis 2005, sous l'effet conjugué d'une base de comparaison élevée et potentiellement de la recrudescence galopante des contaminations au coronavirus, suppute auto-suisse dans son relevé périodique mardi.

Sur les dix premiers mois de l'année, le recul atteint 26,9% ou 67.882 engins, pour un total de 184.531 immatriculations. Les membres d'auto-suisse espèrent toujours pouvoir atteindre les 240.000 mises en circulation d'ici la fin de l'année, même si les dernières évolutions n'ont pas encore été prises en compte.
Une persistance de la dynamique actuelle jusqu'en fin d'année fera de 2020 l'année la plus noire pour l'automobile en Suisse et au Liechtenstein depuis les années 1970, prévient encore l'association.

La tendance vers les propulsions alternatives s'est encore confirmée en octobre, avec près d'une nouvelle immatriculation sur trois. La proportion de véhicules hybrides, électriques, à gaz ou encore à pile à combustible atteint depuis janvier tout juste 25%. (AWP)






 
 

AGEFI



...