Les prix des locations repartent à la hausse

mercredi, 02.10.2019

Les hausses des loyers les plus marquées sont en Suisse centrale et dans la région lémanique en septembre.

Les loyers ont connu une augmentation plus nette en Suisse centrale (+1,2%), dans la région du lac Léman (+0,7%) et dans le Mittelland (+0,4%). (Keystone)

Les loyers proposés ont légèrement augmenté en septembre, de même que les prix des appartements en copropriété, selon les derniers chiffres du Swiss Real Estate Offer Index. Les hausses les plus marquées sont en Suisse centrale et dans la région du lac Léman. En revanche, les maisons individuelles étaient proposées à un prix moins élevé que le mois précédent.

En septembre, la progression des loyers s'élève à 0,2% en moyenne nationale, une hausse par rapport au mois précédent néanmoins minime, selon le communiqué publié par Scout24 mercredi. "La tendance à long terme continue même d'indiquer un recul". Les loyers proposés ont baissé de 1% au cours des douze derniers mois, d'après le Swiss Real Estate Offer Index, établi par ImmoScout24 et l'entreprise de conseil immobilier CIFI SA.

L'évolution des prix diverge selon les régions. Les loyers ont connu une augmentation plus nette en Suisse centrale (+1,2%), dans la région du lac Léman (+0,7%) et dans le Mittelland (+0,4%). "À l'inverse, les futurs locataires du Tessin (-0,8%), de la région de Zurich (-0,5%), de la Suisse orientale (-0,2%) et de la Suisse du Nord-Ouest (0%), peuvent se réjouir à la perspective de loyers en baisse ou au moins stables".

"En dépit de la hausse ponctuelle des loyers au cours du dernier mois, la situation du marché immobilier devrait globalement continuer à se détendre pour les locataires", affirme Martin Waeber, directeur d'ImmoScout24, cité dans le document.

Davantage de vacance, sauf dans les centres-villes

En Suisse, plus de 75'000 logements sont actuellement en attente d'occupants. Cela représente 1,7% du total des appartements, un chiffre record pour ces 20 dernières années, ajoute M. Waeber. Afin de rendre ce surplus accessible aux locataires, les nombreux propriétaires pourraient baisser leurs loyers et les attirer à la faveur d'incitations.

Les centres sont toutefois exclus de cette tendance. "La pénurie de logements a même progressé dans de nombreuses villes. Il faut donc s'attendre à des loyers en hausse dans l'espace urbain", complète l'expert immobilier.

Les acheteurs potentiels qui rêvent d'acquérir leur propre logement doivent s'attendre à des prix plus élevés: en septembre, les prix des appartements en copropriété ont augmenté de 0,4%. La progression affiche 1% sur les douze derniers mois.

En revanche, les prix des maisons individuelles ont baissé de 0,5%. "Cette régression ne doit cependant pas masquer la tendance à long terme". Cette catégorie a enregistré une légère augmentation de 0,5% au cours des douze derniers mois. (awp)






 
 

AGEFI




...