La reprise se poursuit pour le commerce extérieur

jeudi, 20.08.2020

Les exportations sont remontées de 2,3% durant le mois de juillet. Même s’il y a du mieux, l’activité commerciale est à un seuil nettement inférieur par rapport à affiché en juillet 2019.

Le secteur bijouterie et joaillerie est celui qui a fait le plus gros rebond. (image d’illustration)

Le commerce extérieur de la Suisse a confirmé son redressement en juillet. Après une croissance de 7,4% en juin, les exportations ont progressé en l'espace d'un mois de 1,1% à 17,7 milliards de francs en juillet. Les importations ont quant à elles crû de 2,5%. La balance commerciale a bouclé sur un excédent de 2,6 milliards.

Dans son relevé mensuel dévoilé jeudi, l'Administration fédérale des douanes (AFD) note cependant que l'activité commerciale s'est située à un niveau nettement inférieur à celui affiché en juillet 2019. Les exportations présentent ainsi une chute de 2,1 milliards de francs, celle des importations atteignant 1,9 milliard.

En termes réels, soit corrigés de l'inflation, et sur un mois, les exportations ont accéléré en juillet de 2,3% et les importations de 1,1%. Côté envois à l'étranger, tous les groupes ont affiché une croissance de leurs livraisons, à l'exception toutefois du secteur phare des produits chimiques et pharmaceutiques.

La croissance des exportations helvétiques a notamment été soutenue par les envois de l'industrie horlogère, ceux-ci cartonnant pour un 3e mois consécutif. Après un bond de 62,6% en juin, ils se sont encore envolés de 38,9% en juillet à 1,56 milliard de francs, se rapprochant ainsi du niveau atteint en février.

L'industrie des machines et de l'électronique a également présenté une troisième hausse mensuelle d'affilée. Les exportations de la 2e branche exportatrice ont gagné 1,8% à 2,28 milliards de francs. Pour le seul secteur des machines, les envois sont cependant demeurés stables à 1,45 milliard, alors que ceux des articles de l'industrie électronique et électrique se sont étoffés de 6,6% à 830 millions.

Le secteur bijouterie et joaillerie décolle

La plus vive croissance mensuelle est à mettre au compte de la bijouterie et joaillerie, branche dont les livraisons ont décollé de plus de moitié (+51,9%) à 683 millions de francs. Les exportations d'instruments de précision ont gagné 7,1% à 1,31 milliard.

Selon leur ventilation géographique, les livraisons à l'étranger ont gagné du terrain sur leurs trois principaux marchés. Les exportations vers l'Europe, premier client de la Suisse, en progrès de 0,8% à 9,73 milliards de francs, se sont toutefois révélées les moins dynamiques. Après avoir décollé de 20% en juin, les envois vers l'Asie ont augmenté de 5,9% à 3,92 milliards, malgré le repli observé en Chine (-5,7%).

Repli des exportations vers l’Allemagne

Sur le Vieux Continent, la progression des livraisons à destination du Royaume-Uni (+23,2% à 632 millions de francs), de la Russie (+65,2% à 289 millions) et de la République tchèque (+21,2% à 127 millions) a contrasté avec les replis des exportations vers l'Allemagne (-4,5% à 3,26 milliards), premier débouché des produits suisses et vers l'Espagne (-15,1% à 570 millions).

Les envois vers l'Italie (-2,9% à 986 millions) ont également subi un revers, alors que ceux vers la France ont poursuivi leur croissance (+6,5% à 945 millions). La progression observée en Asie a notamment été portée par le Moyen-Orient, en particulier les Emirats arabes unis (+73,7% à 225 millions), mais aussi Hong Kong (+26,4% à 307 millions), le Japon (+7,3% à 519 millions) et dans une moindre mesure le Vietnam (+45,3% à 50 millions).

Les exportations vers l'Amérique du Nord ont aussi poursuivi leur hausse (+5,2% à 3,53 milliards), à la faveur de la progression de 2,3% aux Etats-Unis à 3,16 milliards.

Côté entrées, la croissance a principalement reposé sur la vitalité des produits chimiques et pharmaceutiques (+8,9% à 4,36 milliards de francs) ainsi que de la bijouterie et joaillerie (+30,9% à 432 millions). Pour la chimie-pharma, il s'agit de la première hausse depuis mars de cette année. La reprise des importations de véhicules s'est elle confirmée (2,9% à 1,49 milliard), en particulier pour les voitures de tourisme (+11,1%).






 
 

AGEFI



...