Combat pour la survie

lundi, 18.03.2019

Les espoirs de vie éternelle auront de tout temps fait disparaitre des masses d’argent. Ces masses d’argent, certes disparues, auront fait pousser des fleurs quelque part ailleurs. C’est le génie de la nature humaine. Certains rient là où d’autres pleurent.

Pécub

Sans se noyer dans de l’analyse d’experts, parlons de produits vivants et de produits morts, et de la chance offerte par les dynamiques actuelles. Les révolutions industrielles auront fait changer les environnements de vie à chaque fois de manière abrupte. L’industrialisation de la force musculaire, l’industrialisation de la santé, l’industrialisation du temps libre, l’industrialisation de l’éducation, et actuellement l’industrialisation de la pensée. Toujours le même procédé, on prend de la matière vivante et on la transforme en produits morts mais commercialisables. Donc de l’argent.

Cela n’est pas tout à fait négatif, car cela présage de notre futur. Industrialisation commerciale après industrialisation commerciale, quand tout le vivant sera transformé en produits morts, une seule option s’offrira en perspective. Faire du vivant avec du mort.

Le financier visionnaire, pourrait faire un lucratif usage de son pouvoir sans partage. Commencer la révolution post-industrialisations sans attendre. Les occasions de faire du vivant avec du mort sont là, elles n’attendent que d’être cueillies. Une entreprise familiale tessinoise qui fabrique des prothèses, du vivant avec du mort, va bientôt entrer en bourse. Vous le saviez déjà ?

Alors regardez bien partout en Suisse, il y a des milliers de pousses du même type. Achetez celles qui vous ne demandent pas de l’argent, mais de faire partie de la famille. C’est dans l’esprit de famille que se cultive la vie éternelle.






 
 

AGEFI



...