Les entreprises chinoises s'affirment comme gros employeurs en Suisse

lundi, 17.12.2018

En Suisse, de plus en plus de salariés travaillent pour un employeur chinois. A l'inverse, les multinationales françaises comptent toujours moins de travailleurs helvétiques.

Le nombre de places de travail sous contrôle chinois a été multiplié par plus de sept, à près de 14'000.(Keystone)

Selon une étude publiée lundi par l'Office fédéral statistique (OFS), menée auprès de 46'614 entreprises multinationales, de plus en plus de salariés suisses travaillent pour un employeur chinois. A l'inverse, les multinationales françaises comptent toujours moins de travailleurs helvétiques, selon une étude publiée lundi par l'Office fédéral statistique (OFS), menée auprès de 46'614 entreprises multinationales.

Celles-ci employaient en 2017 près de 1,8 million de personnes à travers le pays, soit près d'un actif sur trois. Depuis trois ans, on assiste cependant à d'importants changements dans la répartition des pays où ces sociétés ont leur siège. Ainsi, le nombre de places de travail sous contrôle chinois a été multiplié par plus de sept, à près de 14'000.

L'étude fait également état d'un accroissement des effectifs dans les entreprises en mains britanniques (+14,1% en rythme annuel moyen) et liechtensteinoises (+16,9%). En revanche, entre 2014 et 2017, les filiales de multinationales françaises ont réduit leurs effectifs helvétiques de 6,1% par année.

La composition et l'ordre des trois principales nationalités employeuses sont restés inchangés pendant la période sous revue. Le podium est dominé par l'Allemagne (24,8%), devant les Etats-Unis (18,5%) et la France (12,4%).

Dans les entreprises suisses en mains étrangères plus de la moitié des effectifs (53%) travaillent dans l'industrie manufacturière et le commerce.

C'est la première fois que l'OFS publie des chiffres relatifs à l'activitié des entreprises étrangères sur le territoire helvétique. Les résultats de la statistique 2018 se basent sur l'état au 31 décembre 2017.(awp)






 
 

AGEFI



...