Starrag confirme le déclin de la demande en 2019

vendredi, 06.03.2020

Les entrées de commandes se sont contractées d'un bon quart à 343,2 millions, laissant augurer un net tassement des recettes de Starrag sur l'année en cours.

Starrag anticipe pour l'exercice entamé "dans le meilleur des cas un modeste redressement des entrées de commandes".(Keystone)

Le constructeur de machines d'usinage Starrag a enregistré en 2019 une croissance de près de 8% pour générer un chiffre d'affaires de 418,1 millions de francs. Les entrées de commandes en revanche se sont contractées d'un bon quart à 343,2 millions, laissant augurer un net tassement des recettes sur l'année en cours.

Sur le plan opérationnel, l'industriel saint-gallois a vu son excédent d'exploitation (Ebit) amputé de plus de moitié à 4,8 millions, tandis que son bénéfice net s'est replié de 18,2% à 6,9 millions. Le tassement de la rentabilité opérationnelle est largement attribué aux frais de restructuration, alors que la profitabilité nette a bénéficié de la dissolution de provisions fiscales.

Le conseil d'administration proposera aux actionnaires un dividende inchangé de 1,00 franc par titre, sous la forme d'une réduction de valeur nominale à 7,50 francs contre 8,50 francs, détaille vendredi le compte-rendu annuel.

Le groupe de Rorschacherberg tient à nuancer l'érosion de plus d'un cinquième de ses réserves de travail, devisées fin décembre à 284,3 millions de francs, invoquant un niveau record à l'issue de l'exercice précédent

Sans s'avancer sur le terrain des perspectives chiffrées, Starrag anticipe pour l'exercice entamé "dans le meilleur des cas un modeste redressement des entrées de commandes". Le chiffre d'affaires demeurera sensiblement inférieur à celui de l'an dernier et l'excédent d'exploitation hors frais de restructuration "quelque peu" en deçà des 14,0 millions comptabilisés en 2019.(awp)






 
 

AGEFI



...